Sommet de Malte : Hollande souligne la nécessité d’une solidarité européenne

Publié par igihe
Le 4 février 2017 à 10:39
Visites :
56 2

Les dirigeants européens sont réunis en sommet à La Vallette, sur l’île de Malte. Organisations internationales et ONG ont mis en garde contre les mesures envisagées à cette occasion pour bloquer l’arrivée de milliers de migrants depuis la Libye, qu’elles jugent dangereuses notamment pour les enfants. Les dirigeants européens se sont aussi intéressés à l’avenir de l’Union, dans un contexte international changeant et complexe. Le président Hollande a longuement pris la parole ce vendredi après-midi. François Hollande reconnait les points de vue différents en Europe, mais il insiste sur la nécessité de l’unité.

Avec notre envoyé spécial à La Valette, Tudor Tepeneag

Pour François Hollande, c’est le destin même de l’Europe qui se joue en ce moment, et face aux défis actuels seule une réponse commune permettra à chacun des Etats membres de l’Union de s’en sortir.

Le chef de l’Etat français a énuméré, parmi les sujets prioritaires, la construction d’une défense européenne au sein de l’OTAN, avec un renforcement des capacités, une coordination et une planification en commun des moyens militaires ; ce qui devrait, à terme, aboutir à une autonomie stratégique de l’Europe.

Pour François Hollande il faudra aussi mener des négociations pour donner un cadre organisé aux échanges commerciaux des pays de l’Union, notamment dans le contexte du protectionnisme annoncé par le président américain Donald Trump.

Avec la Russie il faudra dialoguer, a-t-il dit, mais là aussi dans la concertation. Et dans le domaine du multilatéralisme, concernant par exemple l’accord sur le climat, ou bien la défense du rôle des Nations Unies, dans les négociations sur la Syrie par exemple, l’Europe devra assumer son rôle et peser sur la scène internationale. Or, rien de tout cela, ne pourra être fait sans l’unité et la solidarité des Etats membres de l’Union.

Le président du Conseil européen Donald Tusk a assuré qu’il était de « la plus haute priorité politique » pour l’UE de protéger sa relation avec les Etats-Unis. « Ce dont nous avons besoin, c’est d’une relation transatlantique aussi solide que possible », a déclaré M. Tusk, qui s’est récemment montré très critique envers la nouvelle administration Trump.

Avec rfi.fr


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité