RDC : polémique autour des propos de Joseph Kabila en Ouganda

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 9 août 2016 à 01:54
Visites : XX
56 2

En RDC, l’opposition réagit après les propos de Joseph Kabila lors de sa rencontre en Ouganda avec son homologue Yoweri Museveni, jeudi 4 août. Il avait annoncé que le calendrier électoral ne serait publié qu’après la fin de l’opération d’enrôlement des électeurs.

Cette opération qui a débuté le 31 juillet dernier et qui devrait prendre plus d’un an, selon la Commission électorale nationale indépendante (Céni), aurait pour conséquence de reporter les élections à fin 2017 ou début 2018. Or, pour Martin Fayulu, président du parti Engagement pour la citoyenneté et le développement (Ecidé) et membre du rassemblement de l’opposition, c’est la preuve que le président instrumentalise la Céni pour se maintenir au pouvoir.

« Monsieur Kabila instrumentalise la Céni, dit-il. C’est totalement inacceptable. L’article 211 de la Constitution dit que la Céni s’occupe du processus électoral, c’est-à-dire des opérations d’identification des électeurs, d’enrôlement jusqu’à la publication des résultats provisoires. L’article 73 donne ordre à la Céni de convoquer l’élection présidentielle 90 jours avant la fin du mandat du président en exercice ».

« Et aujourd’hui monsieur Kabila demande à la Céni de publier le calendrier électoral seulement à la fin des opérations d’enrôlement. C’est une violation flagrante de la Constitution. Disons que monsieur Kabila se rend passible de cette infraction de haute trahison », déclare encore Martin Fayulu.

RFI


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité