RDC : opération de police contre la secte mystico-religieuse Bundu dia Kongo

Redigé par Igihe.com
Le 14 février 2017 à 11:56
Visites :
56 2

Les forces de l’ordre ont mené une opération contre des objectifs de la secte mystico-religieuse Bundu dia Kongo à Kinshasa. On parle des morts, deux ou plus, et de plusieurs blessés par balles. Le chef spirituel de cette secte a menacé le pouvoir en place dans une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux. Muanda Nsemi met en doute la nationalité du président Joseph Kabila et demande aux personnes non originaires du Kongo-Central de quitter cette province.

Les premiers tirs ont été entendus dans la commune de Ngiri-Ngiri. Ce sont les adeptes de la secte mystico-religieuse Bundu-dia-Kongo qui ont dégainé en premier, a expliqué une source proche de cette opération. Selon la même source, les éléments de la police avaient pour mission de déloger une trentaine de personnes qui étaient cachées dans une parcelle, attendant de créer des troubles dans la capitale.

Cette version a été contredite par le secrétaire général de Bundu dia Kongo (BDK) qui parle lui d’une attaque contre la résidence secondaire de Muanda Nsemi, le chef spirituel du mouvement. Il s’agit en fait d’un chantier, selon Me Futila qui a noté également que ce premier assaut a eu lieu pendant les membres de la secte étaient en prière.

Les affrontements ont ensuite été localisés vers le quartier Joli Park, dans la commune de Ngaliema, où se trouve le domicile principal du chef spirituel. Ici, des témoins ont fait état de la présence des femmes, des enfants et des vieillards réunis sur place pour la prière. Depuis quelques jours, Muanda Nsemi s’illustre par des discours qualifiés par le pouvoir de « xénophobes » et « d’outrage au chef de l’Etat ».

Avec rfi.fr


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité