RDC : le fils de Gabriel Kyungu quitte l’UNAFEC et le Rassemblement

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 14 novembre 2016 à 10:51
Visites :
56 2

Marcel Kyungu Sala, secrétaire général national-adjoint en charge de la jeunesse au sein de l’Union nationale des fédéralistes du Congo (UNAFEC), a annoncé dimanche 13 novembre, avoir quitté ce parti et la plateforme le Rassemblement de forces politiques acquises au changement dans le grand Katanga.

Il justifie cette décision par le fait que le Rassemblement n’a aucun projet de société.

« Là où nous sommes (le Rassemblement), il n’y a pas des projets de société, les gens sont en train de dire Kabila doit partir. Leur projet de société c’est : « Kabila doit partir ». Nous avons besoin d’un projet de société. J’ai trouvé que ces gens-là étaient en train de nous embobiner », affirme Marcel Kyungu.

Il évoque aussi sa liberté dans la prise de décision et se présente en homme libre, capable de réaliser ses ambitions.

« Toute personne a besoin de faire ce qui est de son droit. Moi je m’appelle Marcel Kyungu mais je ne suis pas esclave de Kyungu wa Kumwanza. Je ne suis pas radicalise, mais je suis centriste. Lorsque je trouve que quelque part ça ne va pas, je reviens à la raison. Aujourd’hui, j’ai senti que chez Kabila il y a la raison, c’est pourquoi je suis revenu chez Kabila et au sein de la Majorité Présidentielle », se justifie Marcel Kyungu.

Une trahison pour Kyungu wa Kumwanza

En réaction, Gabriel Kyungu wa Kumwanza parle d’une manœuvre dilatoire du pouvoir de Kinshasa et de la Majorité présidentielle (MP). Il espère que son fils aura du succès dans sa nouvelle vie politique.

« Je connais ceux qui l’ont détourné et c’est dans leurs méthodes : les gens de ce qu’on appelle soit disant Majorité. Je lui souhaite bonne chance. Il est libre, mais un geste qui passe par la trahison. On lui donne les chances de ses ambitions. Mais moi je reste campé dans le Rassemblement que j’anime au Katanga. Je continuerai toujours ma lutte contre toute dictature qui tente de s’installer dans notre pays », note Gabriel Kyungu.

Avec radiookapi.net


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité