Prof Anastase Shyaka s’exprime sur les Partis Politiques à la veille de l’élection présidentielle

Redigé par Jovin Ndayishimiye
Le 14 novembre 2016 à 10:36
Visites :
56 2

Prof Anastase Shyaka, CEO de RGB (Rwanda Governance Board), dément les informations mensongères sur les petits partis, "les partis satellites" au Rwanda.

"Non ! Au Rwanda il n’existe pas de partis fantômes. Une question posée aux leaders des partis politiques au Rwanda sur l’existence des partis fantomes au Rwanda serait malvenue. Commentpeux-tu qualifier de fantome tel ou tel parti", a dit le CEO de RGB chargé de l’enregistrement officiel des Partis Politiques au Pays tout en reconnaissant que les onze partis officiellement agréés dans le pays n’ont pas le même gabarit. Pour lui, les citoyens rwandais ont droit de disposer de partis de divers gabarits.

"Si un tel parti est représenté au Parlement, comment peux-tu le qualifier de fantôme ? Si un tel parti politique qui n’a pas de siège au Parlement mais qui contribue idéologiquement à l’arène politique, pourquoi l’appellerais-tu fantomatique ?", a-t-il ajouté comme pour couper court au discours d’une opposition rwandaise de la diaspora.

Burasanzwe Oswald, Secrétaire exécutif du Forum des Partis Politiques Agréés, trouve lui aussi que les partis politiques rwandais jouissent de leurs libertés.

"Chaque Parti politique est libre dans ses faits et gestes. C’est pour cela qu’ils sont libres de mettre en lice leurs candidats au cours de l’imminent rendez-vous électoral présidentiel de 2017. Il n’aura qu’à publier son programme politique et son manifeste", a dit Burasanzwe.

Le CEO de RGB, Prof Shyaka, met un bémol sur les associations non encore officiellemement agréées qui se targuent d’être des partis politiques.

"Il n’existe pas d’associations politiques qui ne sont pas agréés au Rwanda. ça ne peut qu’être des groupes politiques mais pas de partis politiques", a-t-il tenu à préciser avec cette emphase qu’ "à ce jour, qu’on ne dise pas que nous aurons interdit telle ou telle formation politique. Aucun dossier de demande d’agréement ne m’est parvenu pour que je le repousse. Je n’ai jamais eu une correspondance de telle ou tel groupe politique demandant l’officialisation de ses activités politiques".

"Toute formation qui se présentera toute en remplissant les conditions légales, elle sera reçue", a-t-il ajouté souhaitant la bienvenue aux ambitieux rwandais -il n’en manque pas- soucieux de faire eux-aussi de la politique.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité