Phillipe Mpayimana ; un candidat présidentiel d’une simplicité décapante : Une moto pour ses déplacements

Publié par IGIHE
Le 6 février 2017 à 03:15
Visites :
56 2

La course aux candidatures pour la Présidentielle d’Août prochain annonce déjà ses couleurs. Outre l’écologiste Dr Frank Habineza, voici un candidat indépendant, Phillipe Mpayimana, qui, sitôt arrivé de France(ce 1er février à 1heure et demi du matin), convoque la presse pour lui annoncer qu’il est déterminé à briguer l’imminente élection présidentielle.

"Nous les jeunes devons nous préparer à prendre la relève en politique", rapporte la RFI de ce samedi 4 février. Elle comme la presse locale ont été éberluées de voir un jeune homme débarquer d’une motocyclette pour rencontrer les journalistes et leur dire qu’il a pris la décision de venir de France pour briguer en indépendant l’élection présidentielle d’Août prochain aux côtés de l’actuel Paul Kagame en office et Dr Habinaza Frank du Democratic Green Party.

Phillipe Mpayimana a débarqué d’une motocycle-taxi à 11heures 15 minutes au The Mirror Hotel de Remera, un quartier de l’Est de la Ville de Kigali. Il était attendu par la presse tant locale qu’internationale.

La direction de l’hôtel l’a prié de présenter un document de la mairie attestant qu’il est autorisé à conduire une réunion publique. Il a repris sa motocyclette pour aller réclamer cette autorisation non sans prier les journalistes qui l’attendaient de patienter au moins trente minutes.

En effet, il est revenu avec l’autorisation en question pour cette fois ci présenter aux journalistes son projet de briguer la candidature présidentielle.

Phillipe Mpayimana répondant aux questions des journalistes a tout fait pour montrer qu’il doit se conformer aux valeurs nationales. Il a défendu le livre qu’il a écrit "Les Réfugiés Rwandais : Entre le Marteau et l’Enclume" rejetant les rumeurs propagées par certains individus selon lesquelles ce livre aurait des relents négationnistes du génocide des Tutsi de 1994.

Phillipe est loin d’adopter des démarches confrontatoires portées par d’autres ambitieux venus de l’occident dont le Vieux politicien Faustin Twagiramungu en 2003. Il n’entend pas non plus railler ou dénigrer le pouvoir en place.

"Moi Kagame, je le mets dans la lignée des Kwame N’Krumah. Ses détracteurs le font à leurs frais", a-t-il dit aux journalistes annonçant ainsi de douces couleurs. Pour lui, beaucoup de Rwandais apprécient le leadership de Kagame. Pour ce faire, a-t-il dit, "par où commencerais-je pour ne pas l’apprécier ? Par contre je le prends pour mon mentor".

Le Rwanda peut être fier de ce jeune homme qui sait dans quelle eau il entend nager. Il est intéressant de voir qu’il entend jouir de ses libertés civiles et politiques tout en respectant celles des autres.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité