L’Europe répond à Donald Trump

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 17 janvier 2017 à 09:56
Visites :
56 2

Après les propos de Donald Trump sur l’accueil des réfugiés en Allemagne et le Brexit, François Hollande a rappelé au président élu des Etats-Unis que l’Europe "n’a pas besoin" de ses conseils.

L’Union européenne "n’a pas besoin de conseils extérieurs pour lui dire ce qu’elle à a faire", a lancé François Hollande à l’attention de Donald Trump. Investi président des Etats-Unis dans quelques jours, Donald Trump s’est attiré ce lundi, de nombreuses critiques en Europe.

"L’unité" meilleure réponse à Trump

Le président élu des Etats-Unis a en effet affirmé que la politique migratoire d’Angela Merkel est "une erreur absolument catastrophique". En 2015, l’Allemagne a accueilli un million de réfugiés. Le milliardaire a aussi assuré que le Royaume-Uni a eu "bien raison" de quitter l’UE.

Le président français a poursuivi :

"Je vous l’affirme ici : l’Europe sera toujours prête à poursuivre la coopération transatlantique, mais elle se déterminera en fonction de ses intérêts et de ses valeurs. Elle n’a pas besoin de conseils extérieurs pour lui dire ce qu’elle à a faire".

Le ministre des Affaires étrangères a quant à lui plaidé pour l’unité. "La meilleure réponse à l’interview du président américain c’est l’unité des Européens", a plaidé Jean-Marc Ayrault.

Les pays de l’UE vont "travailler ensemble"

Toute la journée, les réactions aux propos de Donald Trump se sont succédé dans l’Union. Angela Merkel, principale cible de Trump, a brièvement répondu que "nous les Européens avons notre destin dans nos propres mains". "Je vais continuer de m’engager pour que les 27 États membres travaillent ensemble vers l’avenir (...) face aux défis du 21e siècle", a poursuivi la chancelière.

Aux quotidiens The Times et Bild, Donald Trump a aussi affirmé que l’Otan était "obsolète, parce qu’elle a été conçue il y a des années et des années" et "parce qu’elle ne s’est pas occupée du terrorisme". En outre, a-t-il accusé, les pays membres "ne payent pas ce qu’ils devraient". Après ces propos, l’organisation a redit sa "confiance absolue" dans le maintien "d’un engagement fort" des Etats-Unis.

avec BFMTV.COM


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité