Urgent

L’Avenir : « Suite à la gloutonnerie du Rassemblement : pomme de discorde sur les 5% restants »

Redigé par igihe
Le 29 décembre 2016 à 02:12

Revue de presse du jeudi 29 décembre 2016 Les points de divergences entre les signataires de l’accord du 18 octobre à la cité de l’Union africaine et les non signataires sont commentés par la presse de Kinshasa ce jeudi.
L’Avenir pointe l’attitude du Rassemblement comme frein au compromis. et titre : « suite à la gloutonnerie du Rassemblement : pomme de discorde sur les 5% restants ». Le journal critique « Le Rassemblement qui n’a pas résisté à la convoitise, voire aux appétits gloutons et qui ne (...)

Revue de presse du jeudi 29 décembre 2016

Les points de divergences entre les signataires de l’accord du 18 octobre à la cité de l’Union africaine et les non signataires sont commentés par la presse de Kinshasa ce jeudi.

L’Avenir pointe l’attitude du Rassemblement comme frein au compromis. et titre : « suite à la gloutonnerie du Rassemblement : pomme de discorde sur les 5% restants ».

Le journal critique « Le Rassemblement qui n’a pas résisté à la convoitise, voire aux appétits gloutons et qui ne propose rien de nouveau, sinon son intention d’opérer un chambardement à tous les niveaux ».

Pour le quotidien, l’actuelle priorité du Rassemblement est le partage du pouvoir à tous les niveaux et cette position risque de sacrifier les élections, devenues le cadet des soucis du Rassemblement.

Alors que le comité de rédaction composé d’Azarias Ruberwa, Norbert Nkulu, Delly Sessanga et Eve Bazaiba était attendu hier mercredi au Centre Interdiocésain pour présenter la mouture des « convergences » à entériner par le groupe de travail restreint comprenant des délégués de la Majorité présidentielle et du Rassemblement, les choses sont restées en l’état, rapporte Le Phare.

Le journal note que les divergences majeures n’ont pas encore été vidées. Entre autres sujets de désaccord, le quotidien cite la primature. A ce sujet, renseigne le tabloïd, la position de la Majorité présidentielle (MP) est que la primature n’est pas vacante, car occupée par un membre de l’opposition : Samy Badibanga et cette « concession » réalisée dans le cadre de l’accord du 18 octobre 2016, insiste-t-on, n’est pas négociable.

Par conséquent, le Rassemblement n’a qu’à faire connaître ses prétentions en ce qui concerne le partage des ministères. Le Rassemblement, de son côté, relève que si la question de la primature était réellement réglée au niveau de la cité de l’Union Africaine, la MP ne serait pas partie prenante aux négociations du Centre Interdiocésain, conclut Le Phare.

Cette crainte de s’éloigner d’un accord est évoquée par La Prospérité. Le tabloïd indique que la levée des immunités de Kyungu wa Kumwanza à Lubumbashi et la poursuite des charges contre Franck Diongo à Kinshasa vont augmenter les fameux 5% des sujets qui bloquent.

« D’où, y a-t-il la préoccupation de savoir si un accord politique pourrait bien être conclu demain, vendredi 30 décembre après plusieurs jours d’échanges », s’interroge La Prospérité.

De son côté, Forum des As fait remarquer que les Congolais sont tous dans l’attente de ce compromis politique qui aura la valeur d’un véritable cadeau de fin d’année.

Si cet accord est signé, il aura finalement permis aux Congolais d’atteindre l’inclusion derrière laquelle ils courent depuis le dialogue de la Cité de l’Union africaine et ce sera aussi la preuve que les Congolais sont capables de régler leurs différends, sans la moindre ingérence extérieure, analyse le quotidien.

Les tabloïds de Kinshasa commentent aussi la condamnation du député Franck Diongo.

Le Phare rapporte que la Cour suprême de justice, siégeant en procédure de flagrance, a condamné, mercredi 28 décembre 2016 le député national Franck Diongo à 5 ans de prison ferme.

L’incriminé a été reconnu coupable de détention arbitraire et illégale d’hommes en uniforme et d’agents publics, précise le journal.

La Prospérité indique que le ministère public avait requis 15 ans de prison pour l’élu de Lukunga. Selon le quotidien, le verdict a été rendu en l’absence des avocats de Franck Diongo, qui se sont retirés de la salle fâchés.

avec radiookapi.net


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité