J. Koudissa : Sassou-Nguesso est « capable d’entendre cette voix de la raison » portée par les évêques

Publié par IGIHE
Le 24 octobre 2016 à 11:50
Visites :
56 2

Au Congo-Brazzaville, sept mois après l’élection présidentielle, les évêques catholiques appellent le président Sassou-Nguesso à « libérer les prisonniers politiques ». Dans leur message épiscopal du 16 octobre, les évêques demandent aussi au pouvoir congolais d’engager un « dialogue politique sans exclusive ». A Brazzaville, l’abbé Jonas Koudissa est le curé de la paroisse Saint-François d’Assise et l’aumônier des hommes et des femmes politiques du Congo, c’est-à-dire notamment de Denis Sassou-Nguesso. De passage à Paris, le directeur de l’Académie catholique de Brazzaville pour l’éthique (Accabe) répond aux questions de Christophe Boisbouvier.

« Prisonniers politiques ou hommes politiques en prison, je ne sais pas quelle expression est la meilleure. Mais ce que je sais et ce que tout le monde sais, c’est que les évêques demandant au président de les libérer, je pense qu’ils mettent cela dans le contexte de l’année de la miséricorde. Ils demandent un geste de largesse. »

Avec rfi.fr


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité