Elections : « raison d’être » du gouvernement Badibanga

Publié par igihe
Le 23 décembre 2016 à 08:37
Visites :
56 2

Le nouveau Premier ministre Samy Badibanga a présenté jeudi 22 décembre à l’Assemblée nationale le programme de son gouvernement.

Dans son discours, le Premier ministre a révélé les trois priorités de son gouvernement : consolider la cohésion nationale, organiser les élections et répondre à la crise économique et sociale.

L’organisation des élections est la « raison d’être » du gouvernement, a-t-il fait savoir.

« Mieux qu’une simple tâche, il s’agit d’une mission », a déclaré le Premier ministre.

Samy Badibanga a annoncé qu’il allait mobiliser les ressources nationales et faire appel aux partenaires internationaux de la RDC pour organiser ces élections.

Le Premier ministre a également évoqué la question sécuritaire, promettant de donner des instructions et des moyens conséquents pour que les forces de sécurité éradiquent « le mal à la racine » à Beni et Lubero.

« Il en est de même de toute la partie qui va de l’Ituri au Tanganyika, en passant par le Nord et le Sud-Kivu, où des groupes armés nationaux et étrangers, tuent sans pitié nos compatriotes », a-t-il fait savoir.

M. Badibanga a aussi promis d’améliorer les conditions de vie des forces de sécurité.

Droits de l’homme

Samy Badibanga a déclaré que la question du respect des droits de l’homme sera « au centre » de l’action de son gouvernement.

Il a indiqué qu’il voulait mettre fin aux arrestations arbitraires.

« Nous travaillerons pour la suppression des arrestations arbitraires, et veillerons à ce que soient évités des cas des condamnations, résultant des procès purement politiques. Nous allons encourager la politique judiciaire qui consacre l’indépendance de la magistrature, comme le prévoit la constitution. C’est par le respect du principe de séparation des pouvoirs que nous contribuerons à la construction de l’état de droit », a déclaré le Premier ministre.

M. Badibanga a cependant fait savoir que la justice doit être ferme.

La pauvreté, « l’ennemi »

Samy Badibanga a reconnu que l’économie congolaise traverse « une période très difficile ».

« Faute d’une croissance inclusive », a-t-il fait savoir, la forte croissance enregistrée ces dernières années, « n’a pas permis de construire une dynamique durable ».

« Notre pays subit aujourd’hui de plein fouet, la chute des cours mondiaux des matières premières », a-t-il constaté.

Le Premier ministre a promis de jeter les bases d’un « renouveau ».

« Ce renouveau, c’est la croissance durable que nous allons construire ensemble.
Ce programme de renouveau, c’est la diversification de notre économie, c’est la mobilisation de nos ressources nationales, et la redistribution des richesses produites, à l’ensemble du peuple congolais », a-t-il indiqué.

Le programme de son gouvernement est « une déclaration de guerre à la pauvreté, exacerbée par la corruption », a déclaré M. Badibanga.

« L’ennemi de la RDC, c’est la pauvreté », a-t-il conclu.

Avec radiookapi.net


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité