Dialogue inclusif : la signature de l’accord renvoyé à samedi

Publié par IGIHE
Le 31 décembre 2016 à 11:25
Visites :
56 2

Au dialogue inclusif, la signature de l’accord de paix est renvoyée à samedi 31 décembre, au Centre interdiocésain, à Kinshasa.

Le président de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), Monseigneur Marcel Utembi, l’a annoncé.

L’archevêque métropolitain de Kisangani a présenté les grandes lignes de ce document devant les diplomates et les journalistes en la salle des plénière des travaux.

Selon cet accord, la Primature a été confiée au Rassemblement de l’opposition et l’actuel chef de l’Etat de la RDC, Joseph Kabila va rester en fonctions pendant la période pré-électorale et électorale.

avec Okapi

Au nom du Rassemblement, Freddy Matungulu Ilankir, a estimé important que la Primature revienne à sa famille politique. Il a salué le travail de bons offices de la CENCO et l’implication de la communauté internationale qui, selon lui, ont permis l’aboutissement de cet accord.

« Une fois l’accord est signé que nous puissions garder le même engagement dans sa mise en œuvre pour que la période de transition puisse être brève et que la question de légitimité du pouvoir puisse être résolue », a conclu le président du parti de l’opposition Congo na biso (CNB).

Pour sa part, José Makila Sumanda, signataire de l’accord du 18 octobre, se réjouit que les Congolais trouvent de consensus pour amener le pays aux élections.

« L’essentiel pour nous, ce ne sont pas de postes. Ce qui est important est qu’on puisse aller vite aux élections et le peuple va se choisir ses dirigeants », a-t-il souligné.

Ces discussions directes, sous l’égide de la CENCO, avaient débuté le 8 décembre, en vue de désamorcer la crise politique à travers le pays.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité