Éliminatoires de la Coupe du monde 2014 : Mali-Rwanda, le double defi de la commission d’organisation

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 5 juin 2013 à 12:53
Visites :
56 2

La Commission nationale chargée de l’organisation des rencontres internationales doit réussir l’organisation du match et permettre aux Aigles d’engranger les trois points de la victoire pour rester dans le peloton de tête

Le Mali affronte le Rwanda ce dimanche au stade du 26 Mars au compte de la 4è journée du 2è tour des éliminatoires de la Coupe du monde, Brésil 2014. Ce sera la première rencontre des Aigles au stade du 26 Mars puisque lors de la 2è journée disputée le 10 juin dernier la rencontre Mali-Algérie (2-1 pour les Aigles) avait été délocalisée au Burkina Faso. Presque une année jour pour jour, notre pays est face à un double défi : réussir l’organisation de son premier match à domicile et engranger les points de la victoire. Sur le plan sportif en tout cas, ce Mali-Rwanda est très important pour l’équipe nationale qui occupe la 2è place du classement avec le même nombre de points (6) que le premier du groupe, l’Algérie.

Mais si les Aigles doivent gagner sur le terrain, le Mali doit aussi relever le défi de l’organisation. Notre pays est dans les viseurs de la FIFA et pour ce match nous n’avons pas droit à l’erreur. C’est conscient de cela que la commission nationale chargée de l’organisation des compétitions internationales a organisé une conférence de presse hier à la Piscine olympique pour informer et sensibiliser le public dans la perspective de cet important rendez-vous. La conférence était animée par le vice-président de la commission, Boubacar Monzon Traoré, en présence de Cheick Konaté chargé de la supervision et du contrôle des cartes et billets et du chef de la sécurité, colonel Drahamane Diarra.

« C’est un match très important peut-être même crucial parce qu’au moment du décompte final, les trois points que nous engrangerons seront importants. Alors Nous avons pris certaines dispositions par rapport à la sécurité. Le maintien d’ordre sera renforcé. Nous avons engagé une société de gardiennage de la place qui va nous aider à la bonne entrée des supporters, à la fluidité de leur entrée et de leur sortie du stade », a expliqué Boubacar Monzon Traoré. Pour ce match l’accent est surtout mis sur la sécurité qui sera assurée dans et autour du stade avec un dispositif sécuritaire intégrant un cadre opérationnel.

La sécurité est également prévue sur les points de vente des billets, les alentours et à l’intérieur du stade ainsi que sur d’autres points sensibles liés ou non à la rencontre. « Compte-tenue de l’importance de cette rencontre nous avons pris des dispositions avec la police nationale, la garde nationale et la gendarmerie nationale pour sécuriser à trois niveaux. Il y aura un premier rideau pour sélectionner les détenteurs des billets et cartes et ceux qui ne les ont pas vont rester derrière le rideau. Au 2è niveau, à la porte il y aura un autre contrôle pour voir si l’ensemble des spectateurs ont tous des billets et cartes et aussi permettre de fouiller les gens et les véhicules », détaillera le chef de la sécurité de la commission d’organisation, colonel Drahamane Diarra.

Le contrôle des billets et cartes d’accès au stade seront assurés par une société de gardiennage. Au total 25.000 billets ont été confectionnés par la commission d’organisation. Les prix des tickets varient de 1000 à 5000F, tandis que les cartes seront cédées à 10.000F. Pour la loge présidentielle réservée aux membres du Gouvernement, aux ambassadeurs, aux députés… les cartes sont gratuites. Les billets et les cartes seront vendus au stade du 26 Mars, au stade Modibo Keïta, au Carrefour des jeunes, à la station star face à Amandine à Badalabougou, au stade Mamadou Konaté, à la station Total du Pont Richard, au Projet jeune de Sogoniko, à la station Total face à la Cour d’appel à Banankabougou, à la station Shell près de la Malienne de l’automobile, à Hérémakono, terrain du Djoliba, à Sotuba, terrain du Stade malien et à Djicoroni-Para fief du Réal.

La vente des billets et cartes débutera samedi à partir de 10 h et prendra fin dimanche à partir de 15h. Mais au stade du 26 Mars, il n’y aura pas de vente de billets le dimanche. « Je demande à tous les supporters d’être disciplinés et de suivre les instructions qui seront données par le maintien d’ordre afin que tout le monde puisse rentrer et sortir sereinement du terrain, lance le vice-président de la commission, Boubacar Monzon Traoré. Chacun doit s’employer à son niveau pour un bon déroulement de ce match. Notre premier match contre l’Algérie a été délocalisé et nous devons tout faire pour prouver que notre pays est capable d’organiser des matches de quel que niveau que ce soit.

C’est très important pour le Mali de réussir l’organisation de ses deux prochaines rencontres », insistera Boubacar Monzon Traoré ». Il faut espérer que le message du vice-président de la commission nationale chargée de l’organisation des rencontres internationales sera reçu cinq sur cinq par les supporters et que les Aigles empocheront les trois points de la victoire contre la sélection rwandaise que les nôtres ont dominée 2-1 à l’aller à Kigali.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité