Cyclisme : Le Rwanda Participe à la Tropicale Amissa Bongo 2018

Redigé par Thomas de Saint-Léger
Le 15 janvier 2018 à 01:54

Le coup d’envoi de la saison cycliste internationale sera donné d’Afrique, ce 15 janvier, du Gabon précisément. La 13e édition de la Tropicale Amissa Bongo se déroulera en grande partie dans l’ouest du pays.

Le départ de la Tropicale Amissa Bongo sera donné ce 15 janvier 2018 de Kango, à 100 kilomètres au sud-est de Libreville. Au programme de cette 13e édition : sept étapes et 1 000 kilomètres pour les 89 coureurs des 15 équipes représentées.

C’est 100 kilomètres de plus de parcours que lors de la Tropicale 2017. A ce moment-là de la saison, avec la chaleur très importante au Gabon, c’est loin d’être anodin.

C’est par ailleurs une course qui penche à l’ouest. Les étapes sont en effet concentrées dans la région de Lambaréné, dans un premier temps, puis ensuite plus au Nord, vers Oyem.

Exit donc les plateaux du Haut-Ogooué. Ce qui ne veut pas dire que les coureurs ne grimperont pas. Au contraire, pas mal d’étapes « casse-pattes », usantes, sont à prévoir. Et il y aura une journée-clé, le 18 janvier, avec 182 kilomètres entre Ndjole et Mitzic : un tracé inédit, long et dur, avec très peu de portions plates et une route qui ne cessera de s’élever petit à petit dans les 60 derniers kilomètres.

Les deux derniers vainqueurs sont là

Ces deux vainqueurs de la Tropicale sont là. La formation dirigée par Jean-René Bernaudeau s’aligne en effet pour la huitième fois. C’est une fidélité essentielle pour Philippe Crepel, le directeur de course.

« C’est formidable de voir des professionnels aguerris qui disputent le Tour de France et qui sont passionnés par la Tropicale, glisse-t-il. Il ne s’agit pas de faire la plus grande course, avec plein de professionnels. Il s’agit de faire faire un clin d’œil aux pros à un cyclisme africain qui est en plein développement. C’est la vocation de la Tropicale : cette confrontation entre des professionnels et le meilleur du cyclisme africain ».

Concernant les équipes présentes, la Tropicale Amissa Bongo continue de permettre aux meilleurs cyclistes du continent de se frotter au très haut niveau. Il y a par exemple Wilier, une équipe italienne engagée sur le dernier Tour d’Italie. Et puis bien sûr la formation Direct Energie, lauréate l’an dernier avec Yohan Gène et en 2016 aussi avec Adrien Petit.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité