IGIHE.com \BB Actualité
Le RGB s’attelle à résoudre les dissensions constatées dans les associations des Musulmans du Rwanda.
Publié le 18-02-2013 - à 12:36' par IGIHE&Izuba Rirashe

Une équipe de 10 Sheikhs a écrit un SOS au RGB (Rwanda Governance Board) ce 15 février 2013. « Nous observons un mouvement d’idéologies ségrégationnistes et une mauvaise gouvernance au sein de notre association AMUR (Association des Musulmans du Rwanda). Nous vous prions de venir nous aider à régler ces malentendus en notre sein », lit-on dans la lettre.

Une commission au sein de RGB a déjà été mise sur pied et elle est dirigée par une certaine Nadine Umutoni. La Commission a été choisie selon le souhait des musulmans comme quoi aucun agent de religion musulman ne doit faire partie de la commission.

Les dissensions entre les musulmans du Rwanda sont si profondes au point que certains d’entre eux ne veulent plus voir certains musulmans qui occupent des postes de haute responsabilité du pays dont le ministre Moussa Fadhil Harerimana et autres députés. Ils accusent certains hauts dirigeants d’empirer les choses.

D’autres ont des avis opposés.

« Nous avons travaillé durant longtemps avec la plupart de ces hautes autorité du pays dont le Ministre Moussa Fadhil Harerimana. Elles nous ont aidé à résoudre certains problèmes que nous avons connus »
, a déclaré sous le couvert de l’anonymat tel Sheikh très haut perché dans les cercles de décision de l’Association.

Ceux qui sont sous les feux accusateurs de cette opinion publique musulmane veulent eux aussi faire entendre leurs voix.

« Nous suivons ces problèmes de très près tout en tentant des solutions. Ce qui est sûr c’est qu’ils peuvent déraper vers l’insécurité. Cela fait que nous nous y attelons », a déclaré le Ministre de la Sécurité Publique, Moussa Fadhil Harerimana à Izuba Rirashe.

Des informations font état d’une lettre adressée aux services de sécurité de la part d’un Sheikh Moussa Sindayigaya, anciennement second au Mufti du Rwanda, qui dit qu’il a été presque banni de tous les lieux de culte musulman.

C’est ce même Sheikh qui aurait été harcelé dans le Cimetière islamique de Nyamirambo alors qu’il était parmi la procession qui accompagnait feu Omar Nzakamwita qui avait été chargé du Fonds de financement Islamique.

« Les dissensions au sein de cette association AMUR tournent autour de l’argent », a déclaré une haute personnalité islamique qui a requis l’anonymat.

Commentaires

ANDIKA ICYO UTEKEREZA KURI IYI NKURU

AMATEGEKO AGENGA IYANDIKA RY'IGITEKEREZO CYAWE:
Witandukira kubijyanye n'iyi nkuru; wikwandika ibisebanya, ibyamamaza cyangwa bivangura; wikwandika ibiteye isoni,
Wifuza kubona byihuse ibivugwa/ibisubizo ku gitekerezo cyawe, andika email yawe ahabugenewe.
Igitekerezo cyawe kigaragara nyuma y'isuzuma rikorwa na IGIHE.com
Ibi bidakurikijwe igitekerezo cyanyu gishobora kutagaragara hano cyangwa kigasibwa, Murakoze!