IGIHE.com \BB Société
La sécheresse s’aggrave dangereusement en Tunisie
Publié le 15-09-2016 - à 15:18' par IGIHE

Coupures d’eau, barrages vides, végétation assoiffée : le pays a connu un été difficile en raison d’un important déficit pluviométrique. Une pénurie qui a renforcé les tensions sociales dans plusieurs régions. Et la situation ne s’arrange pas.

Cet été, les pluies ont été si rares en Tunisie que le ministre de l’Agriculture, Saad Seddik, a même affirmé le 17 août, dans l’émission de radio Midi Show que la situation pouvait devenir « catastrophique » s’il ne pleuvait pas d’ici la fin de l’été. Inquiet face à la baisse de la pluviométrie depuis deux ans, il avait également constaté que le pays était en dessous du seuil de pénurie hydraulique ; avec 460 m3 par habitant et par an. Or, les quelques orages ont été insuffisants et les barrages, comme les nappes phréatiques, essentiels pour puiser et conserver l’eau, sont toujours quasiment vides. Le barrage de Sidi Salem, près de Béja, dans le nord du pays, est fortement touché. Le barrage de Nabhana, au nord-ouest de Sbikha, était si peu rempli qu’il a dû être fermé provisoirement en juin dernier.

« Révolte de la soif »

Du côté des habitants, la colère gronde. Mi-août, l’Observatoire tunisien de l’eau s’est alarmé d’un « sérieux problème de soif » des Tunisiens. Dans de nombreuses régions du pays, les habitants sont confrontés très régulièrement à des coupures. Dans un communiqué sur sa page Facebook, l’Observatoire déclare craindre « une révolte de l’eau ». En outre, la Société Nationale de l’Exploitation et de la Distribution de l’Eau n’est pas exempte de reproches, d’après lui. Cet organisme est notamment accusé par l’Observatoire de manquer à ses devoirs envers les citoyens, en n’intervenant pas, ou du moins pas à temps, pour résoudre les problèmes.

Durant l’été, plusieurs manifestations de protestation d’habitants en colère, ont été rapportées par des médias locaux.

Le figaro


Kwamamaza
Commentaires

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Ne vous eloignez pas du sujet de discussion; Les insultes,difamations,publicité et ségregations de tous genres ne sont pas tolerées
Si vous souhaitez suivre le cours des discussions en cours fournissez une addresse email valide.
Votre commentaire apparaitra apre`s moderation par l'équipe d' IGIHE.com
En cas de non respect d'une ou plusieurs des regles d'utilisation si dessus, le commentaire sera supprimer. Merci!