IGIHE.com \BB Société
Jungle de Calais : une première journée d’évacuation dans le calme
Publié le 25-10-2016 - à 16:13' par IGIHE

L’évacuation des migrants de la jungle de Calais a débuté lundi matin 24 octobre. Elle se déroule dans le calme, selon le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve. Plusieurs dizaines de cars ont quitté la ville en direction de l’un des nombreux centres d’accueil et d’orientation répartis dans toute la France.

Lundi, en fin de journée, vers 19h, à l’entrée du hangar, il n’y avait quasiment plus aucun migrant. Il y a plus de policiers, de gendarmes et de journalistes que de migrants. Les derniers chiffres communiqués par le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve en début de soirée font état de 2 3018 migrants partis de Calais à bord de 39 bus, en direction des régions françaises, hors Île-de-France et hors Corse. Cela fait un départ vers les centres en moyenne toutes les quinze à vingt minutes. C’est à peu près ce que prévoyait l’Etat.

→ Le démantèlement de la « jungle » de Calais a commencé

Globalement tout s’est déroulé dans le calme, à peine quelques tensions dues à la confusion et à l’attente. Il faut dire qu’il y a eu beaucoup de monde, jusqu’en milieu d’après-midi, et que les nerfs se sont un petit peu échauffés parfois. Mais hormis ces tensions, la fluidité du dispositif aura fait ses preuves.

Une semaine d’évacuation prévue

Cette première journée d’évacuation aura-t-elle convaincu les récalcitrants ? la réponse est non. Il suffit de marcher une centaine de mètres pour rejoindre le bidonville où se trouvent encore des milliers de migrants. Parmi eux, certains refusent toujours de partir. Ils attendent l’intervention de la police pour quitter les lieux. Il y aura d’ailleurs des renforts supplémentaires car demain, 2 700 départs supplémentaires sont prévus, des départs uniquement basés sur le volontariat.

Ils sont au total plus de 6 000 dans ce camp. Il faudra plusieurs jours pour cette opération. Les départs en bus sont organisés de manière très précise jusqu’à mercredi. Ensuite, les services de l’Etat vont voir combien de migrants quittent la jungle de Calais tous les jours. Cela peut durer une semaine, à un ou deux jours près, la préfecture n’écartant pas l’idée finalement de rajouter un jour pour que les choses se passent de manière calme.

Avec rfi.fr


Kwamamaza
Commentaires

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Ne vous eloignez pas du sujet de discussion; Les insultes,difamations,publicité et ségregations de tous genres ne sont pas tolerées
Si vous souhaitez suivre le cours des discussions en cours fournissez une addresse email valide.
Votre commentaire apparaitra apre`s moderation par l'équipe d' IGIHE.com
En cas de non respect d'une ou plusieurs des regles d'utilisation si dessus, le commentaire sera supprimer. Merci!