Somalie : le nouveau président au chevet des victimes d’un attentat

Publié par Olga Ishimwe
Le 21 février 2017 à 02:40
Visites :
56 2

En Somalie, un attentat kamikaze perpétré dimanche dans un quartier populaire de Mogadiscio a fait au moins 39 morts, principalement des civils. C’est la première attaque d’ampleur après l’élection du nouveau président somalien la semaine dernière. Mohamed Abdullahi Mohamed, dit « Farmajo », a voulu lancer un message fort en se rendant lui-même au chevet des victimes.

Le nouveau président somalien s’est rendu à l’hôpital du quartier de Madina, quelques heures après l’attaque. Il a annoncé offrir 100 000 dollars à toute personne apportant des informations sur de futurs attentats à Mogadiscio, et a promis de payer les frais médicaux des victimes. « Il veut montrer qu’il va gérer la situation d’une manière différente de ses prédécesseurs », analyse un diplomate.

L’attaque a eu lieu dimanche midi dans un marché du quartier populaire de Madina. Elle n’a à ce jour pas été revendiquée, même si le mode opératoire, un kamikaze qui fait exploser une voiture piégée, est similaire à celui généralement utilisé par les shebabs.

Attaques contre des hôtels et l’Amisom

Durant le processus électoral, les djihadistes ont multiplié ce type d’attentats contre des bases de l’Amisom, la Mission de l’Union africaine en Somalie, ou contre de grands hôtels de la capitale. Ils ont récemment annoncé vouloir mener une guerre sans merci contre le nouveau président.

Mohamed Abdullahi Mohamed a fait du retour de la sécurité en Somalie le thème central de sa campagne. En promettant de renforcer l’armée nationale somalienne, et surtout de payer les soldats qui pour beaucoup n’ont pas reçu de salaire depuis huit mois.

Avec rfi.fr


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité