Niger : réunion d’urgence pour évoquer l’insécurité dans le nord du pays

Redigé par IGIHE
Le 1er novembre 2016 à 01:26
Visites :
56 2

Au Niger, une réunion d’urgence s’est tenue ce dimanche à Agadez pour parler sécurité. Elle a rassemblé le ministre et conseiller de la présidence pour le Nord, Rhissa Ag Boula, ainsi que des notables de la ville au lendemain de l’attaque survenue pendant le week-end contre un ancien chef militaire de la rébellion touareg.

Amoumane Kalakouwa circulait en voiture près d’Agadez avec trois autres hommes, samedi dernier, lorsqu’il a essuyé des rafales de tirs. L’ancien rebelle touareg du Mouvement des Nigériens pour la justice (MNJ) et les trois autres passagers s’en sont tirés avec de simples blessures. Dans la foulée, plusieurs suspects, huit ou neuf, selon le gouvernorat, ont été arrêtés.

Sadou Soloké, gouverneur de la région d’Agadez, était présent lors de la réunion d’urgence convoquée dimanche à Agadez, avec le Comité régional de paix : « Tous ceux qui ont pris la parole ont rejeté catégoriquement qu’on qualifie cet incident d’intercommunautaire. Il s’agit de problèmes intervenus entre individus. Nous l’analysons comme un problème d’insécurité. Des gens sont interpellés. On les a poursuivis après l’acte et on a pu se saisir d’eux. Très rapidement, nous aurons les résultats de l’enquête ».

Lors de sa visite à Agadez, le ministre à la Présidence, Rhissa Ag Boula, chargé du programme d’investissements de la région d’Agadez, a évoqué la fréquence des « actes crapuleux » à Agadez, les « mouvements de personnes non identifiées » et de « voitures non immatriculées », ainsi que la « circulation d’armes et de marchandises prohibées ». Autant de maux contre lesquels il a assuré que des mesures seraient prises.

Avec rfi.fr


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité