Morte étranglée, Une fin tragique pour Iribagiza Christine

Publié par IGIHE
Le 14 avril 2017 à 02:13
Visites :
56 2

C’est une fin tragique pour Iribagiza Christine, une dame âgée de 58 ans, qui résidait dans le village Agaseke, secteur de Niboye, district de Kicukiro, dans la ville de Kigali. Elle a été retrouvée assassinée chez elle.Des individus encore non-identifiés qui ont assassiné ce jeudi matin vers neuf heures.

L’un des voisins de la malheureuse déclare ne pas connaître les motivations des assassins et se demande ce qui aurait poussé quelqu’un à vouloir tuer cette dame, qui était aimable avec tout le monde.

“Nous avons appris sa mort ce jeudi matin, elle a été retrouvée chez elle, étranglée. On espère que la police saura éclairer l’affaire et trouver le coupable. ”, a déclaré l’un des voisins de la défunte.

De son côté, le porte-parole de la police, ACP Theos Badege a déclaré que l’enquête a été lancée, et que sitôt le coupable arrêté, il sera châtié.

De sa part, le maire du district de Kicukiro ; Dr. Jeanne Nyirahabimana, a appelé la population locale à la vigilance, et à surtout alerter la police pour des cas suspects.

Elle a demandé aux résidents du village d’être forts, mais aussi consciencieux, et surtout d’informer les organes de sécurité,bien à temps.

Vers les neuf heures, les tueurs se sont introduits dans la maison. Ils ont poignardé le garde de la défunte, et l’ont laissé presque mort, avant de s’introduire dans la maison et étrangler Iribagiza Christine. Avant de prendre fuite, le ou les bourreaux ont laissé une bougie allumée près du corps de la défunte.

Est-ce un acte des négationnistes du génocide, est-ce un crime passionnel surtout que le ou les criminels n’ont rien pris avant de s’en aller ?


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité