IGIHE.com \BB Economie
Mali : les forces française et tchadiennes à Aguelhok
Publié le 8-02-2013 - à 08:19' par Le Monde.fr avec AFP

Des soldats français et tchadiens sont arrivés jeudi 7 février au soir à Aguelhok, à 160 kilomètres au nord de Kidal, dans l’extrême nord-est du Mali, près de la frontière algérienne, le dernier fief des groupes islamistes armés, a-t-on appris de sources concordantes maliennes.

La région, à 200 kilomètres au nord de Kidal, est la cible depuis plusieurs jours d’intenses frappes aériennes françaises visant des dépôts logistiques et des centres d’entraînement des groupes islamistes, selon le porte-parole de l’état-major des armées françaises, le colonel Thierry Burkhard.

Des blindés français dans la région de Gao, le 7 février 2013.

Aguelhok et Tessalit se situent dans le massif des Ifoghas, vaste zone de montagnes et de grottes où, selon des experts et des sources de sécurité, une bonne partie des chefs et des combattants des groupes islamistes se sont réfugiés.

Parmi eux se trouveraient l’Algérien Abou Zeïd, un des émirs les plus radicaux d’Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) et Iyad Ag Ghaly, chef d’Ansar Dine ("Défenseurs de l’islam"), un ex-rebelle touareg malien des années 1990, originaire de Kidal, qui connaît parfaitement la région.

RANÇON VERSÉE POUR LES OTAGES D’AREVA

C’est aussi dans cette région que les sept otages français au Sahel seraient détenus. Selon Vicki Huddleston, l’ancienne ambassadrice américaine au Mali, qui s’est exprimée dans une interview à iTélé, la France a versé 17 millions de dollars, via des intermédiaires, pour la libération des otages capturés sur le site d’Areva.

Commentaires

ANDIKA ICYO UTEKEREZA KURI IYI NKURU

AMATEGEKO AGENGA IYANDIKA RY'IGITEKEREZO CYAWE:
Witandukira kubijyanye n'iyi nkuru; wikwandika ibisebanya, ibyamamaza cyangwa bivangura; wikwandika ibiteye isoni,
Wifuza kubona byihuse ibivugwa/ibisubizo ku gitekerezo cyawe, andika email yawe ahabugenewe.
Igitekerezo cyawe kigaragara nyuma y'isuzuma rikorwa na IGIHE.com
Ibi bidakurikijwe igitekerezo cyanyu gishobora kutagaragara hano cyangwa kigasibwa, Murakoze!