Les dessous de la bataille que mène le Mouvement rebelle des Maï-Maï Yakutumba :

Redigé par Par Christophe Habonimana, analyste en géopolitique
Le 1er octobre 2017 à 12:57
Visites :
56 2

La bataille que les maï-maï ont enclenché à l’Est de la RDC n’est pas du tout la leur, plutôt celle du pouvoir de Bujumbura.

En effet, au mois de février 2017, le patron du Service de Renseignement (SNR en sigle) au Burundi a apposé sa signature sur un mémorandum d’entente entre le mouvement rebelle des maï-maï Yalutumba et l’Etat du Burundi afin de collaborer ensemble en s’accaparant tout l’Est de la RDC quitte à mettre des bâtons dans les rues de tout mouvement rebelle burundais.

Le mémorandum signé a deux objectifs limpides, le premier est d’aider les maï-maï à s’approvisionner les matériels ,munitions et bénéficier d’une formation en tactique militaire et en contre partie l’Etat burundais aura la latitude de prendre toute la localité de l’Est de la RDC pour faire face à tout mouvement rebelle burundais en gestation, mais aussi pourra exploiter comme bon lui semble les ressources minières de la localité conquise.

Et pour Bujumbura, le second objectif est de contrôler toutes les circonscriptions avoisinant les frontières rwandaides afin de placer et de préparer les Fdrl-Interahamwe à attaquer Kigali.

Et force est de constater que n’en déplaise la naïveté des maï-maï, l’Etat burundais joue un double jeux car Kinshasa est derrière Bujumbura ( il y a eu une conspiration entre eux ) dans ce plan macabre comme le Président Joseph Kabila veut demeurer dans son fauteuil présidentiel.

La bataille actuelle de l’Est lui servira d’avoir un alibi de se cramponner au pouvoir puisqu’il y a l’impossibilité de la tenue des éléctions libre, crédible, démocratique transparente et paisible.

Revenant sur la bataille en soi, le porte-parole du Gouvernement de la RDC , Lambert Mende a même écrit noir sur blanc sur son tweeter que les maï-maï sont appuyés et soutenus par un pays voisin,proche du Lac Tanganyika, mais sans le citer comme son patron en sait beaucoup. Même au sein du Gouvernement congolais, il y a la division sur ce sujet, certains en savent davantage sur ce qui se trament et d’autres n’en savent rien.

Chemin faisant, avec cette bataille, certains rebelles maï-maï ne savent pas que Bujumbura et Kinshasa sont en connivence tandis que d’autres qui sont moins nombreux sont au courant de ceux qui tirent les ficelles, ce qui prouve qu’il risque d’y avoir une autre tournure ignoble et sans issue dans cette sale besogne. Les vieux démons d’une guerre d’il y a dix ans risquent de se reveiller et l’Est du Congo pourrait être en lambeaux d’ici peu.

Quant à la communauté internationale, elle en sait aussi quelque chose sur ce, certaines puissances seraient derrière Bujumbura et Kinshasa inter alia la France qui aimerait qu’il y ait perturbation totale à l’Est du Congo pour paralyser Kigali via le Fdrl. Et comme les relations entre les Paris et Kigali sont à couteaux tirés, c’est le bon moment pour la France.

In concreto, tous ceux qui pensent que Nkurunziza n’est pas soutenu par certains pays africains et européens, viennent de réaliser le contraire.Par la télécommande de la France, l’Angola, la Tanzanie, l’Afrique du Sud, la Zambie,la RDC et l’Egypte sont tous derrière Nkurunziza dans cette bataille de l’Est de la RDC, ménée occultement par des maï-maï.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité