IGIHE.com \BB Economie
Les agents de police de sexe féminin sont aussi capables que leurs collègues mâles
Publié le 30-01-2013 - à 18:30' par IGIHE

En ce mercredi 30 janvier 2013, il s’est tenu une rencontre annuelle des agents de police de sexe féminin. La rencontre a focalisé sur les réalisations de cette section de la police et sur son bilan en matière de protection des citoyens et de leurs biens.

Le Ministre Harelimana, le Chef de Police Gasana et les partenaires de la Police

Rehaussée par la présence du Ministre de la sécurité intérieure, M. Moussa Fadhil Harelimana et du Chef de la Police, l’IGP Emmanuel Gasana en présence de nombreux partenaires de la police nationale, la rencontre a vu la participation des agents de police venus de tout le pays au petit Stade Amahoro de Rémera.

La représentante du Forum des agents de police féminins, CIP Cécile Muhire a remercié la Police Nationale pour sa politique d’égalité et de complémentarité des sexes en son sein surtout qu’il n’y a pas de ségrégation sexuelle dans l’attribution des tâches et responsabilités.

Femmes officiers de police venues de tous les coins du pays pour leur fête annuelle

« 154 agents de police féminins rwandais sont envoyés en mission de maintien de la paix dans le monde. 57 autres suivent leur cycle universitaire dans différentes institutions d’enseignement supérieur. Tout ceci montre le respect et la complémentarité du genre dans les activités policières. Il est aussi intéressant de voir comment la direction de la police nationale est prompte à régler les problèmes qui surgissent dans le cours du travail », a déclaré CIP Cécile Muhire.

Au cours de son allocution pour la circonstance, IGP Emmanuel Gasana, Chef de la Police Nationale rwandaise a rappelé qu’au cours de la récente rencontre, les agents de police féminins avaient demandé qu’il n’y ait plus de discrimination sexuelle quant à l’octroi des tâches quotidiennes de la Police dont celle de la logistique, celle de l’envoi en missions étrangères de maintien de la paix, le secteur de la construction, de la santé, des installations électriques et autres.

IGP Emmanuel Gasana s’adressant à ses agents féminins

« Aujourd’hui tout ce que vous avez demandé vous a été accordé. Et vous avez assez satisfait », a déclaré IGP Gasana.

Il a également apprécié le rôle des partenaires de la Police nationale dans l’extension du projet Isange One Stop Center aux différents Centres de santé du Rwanda dans le but de lutter efficacement contre les harcèlements et viols sexuels.

Le Ministre de la Sécurité intérieure est également revenu au respect dui Gender dans son allocution comme quoi, paraphrasant le Président de la République, « aucun pays ne peut se développer par la grâce d’un seul sexe ».

« Certaines tâches peuvent être mal exécutées par des agents de police de sexe masculin au moment où les policiers féminins l’exécutent à la perfection. C’est ici où l’importance du gender ressort avec toute sa signification dans la politique nationale du Rwanda arrêtée en la matière », a dit Moussa Fadhil Harelimana, Ministre de la Sécurité intérieure ayant la Police dans ses attributions.

Commentaires

ANDIKA ICYO UTEKEREZA KURI IYI NKURU

AMATEGEKO AGENGA IYANDIKA RY'IGITEKEREZO CYAWE:
Witandukira kubijyanye n'iyi nkuru; wikwandika ibisebanya, ibyamamaza cyangwa bivangura; wikwandika ibiteye isoni,
Wifuza kubona byihuse ibivugwa/ibisubizo ku gitekerezo cyawe, andika email yawe ahabugenewe.
Igitekerezo cyawe kigaragara nyuma y'isuzuma rikorwa na IGIHE.com
Ibi bidakurikijwe igitekerezo cyanyu gishobora kutagaragara hano cyangwa kigasibwa, Murakoze!