Le Maniema accusé de placer des soldats dans la partie querellée avec la Tshopo

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 1er février 2017 à 09:12
Visites :
56 2

Le gouvernement provincial de la Tshopo accuse celui du Maniema de placer des militaires dans la portion de terre querellée par les deux provinces dans le territoire d’Ubundu.

Une délégation du gouvernement de la Tshopo s’est entretenue, mardi 31 janvier, avec le commandant intérimaire de la 31e région militaire pour lui expliquer la situation.

Les députés provinciaux de la Tshopo accusent aussi les autorités du Maniema d’avoir déplacé intentionnellement les limites existantes entre les deux provinces « pour des fins électoralistes ». Il s’agit d’un trajet de 47 km sur la route Lubutu dans le territoire d’Ubundu.

Le ministre provincial de l’Intérieur de la Tshopo, Maurice Abibu, sollicite l’intervention des autorités de l’armée pour que les hommes en uniforme ne se mêlent pas dans ce conflit limitrophe.

« Nous avons bien voulu échanger avec l’autorité militaire par rapport à la situation que nous avons trouvée sur terrain et qui concerne l’armée », a-t-il fait savoir.

Il s’est plaint que la barrière séparant les deux provinces est érigée par les autorités du Maniema et gardée par des militaires sous leurs ordres.

Interrogé par Radio Okapi, le gouverneur du Maniema, Pascal Tutu Salumu, fait savoir qu’il n’est pas une autorité militaire.

Il indique, en outre, qu’il n’existe pas de conflit limitrophe entre les deux provinces. Pour lui, cette question a été réglée au niveau national et qu’une loi a été promulguée par le Président de la République sur cette question.

avec radiookapi.net


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité