La mort d’un jeune sud-africain en Syrie relance le débat sur les filières

Redigé par Igihe.com
Le 16 février 2017 à 01:07
Visites :
56 2

La nouvelle du décès d’un Sud-Africain en Syrie a été communiquée par la famille du jeune homme, mais n’a pas encore été confirmée par les autorités. L’information a toutefois relancé les spéculations sur l’existence de filières dans le pays pour rejoindre des groupes djihadistes se battant en Syrie.

Selon un militant des droits de l’homme en contact avec la famille, l’homme décédé en Syrie est un jeune de 22 ans, originaire de la ville de Durban. Il serait parti l’année dernière se battre en Syrie avec son frère. Selon Yusuf Abramjee, la famille ne précise pas quel groupe les deux jeunes ont rejoint.

« Les deux frères sont partis en Syrie il y a déjà un certain temps. Apparemment, ils ont rejoint l’un des groupes qui se battent sur le territoire. Ils prenaient part aux combats intenses qui ont lieu depuis une douzaine de jours. On a appris mardi qu’un des frères avait été tué. On ne connaît pas les circonstances exactes, comment il a été tué ni pour quel groupe il se battait », assure-t-il.

La famille, qui a souhaité garder l’anonymat, a indiqué qu’elle donnerait plus d’information d’ici la fin de la semaine.

Mais la nouvelle a relancé le débat sur l’existence de filières de recrutement dans le pays. L’année dernière, quatre jeunes avaient été interpellées dans la banlieue de Johannesburg pour leurs liens présumés avec le groupe l’Etat islamique.

Deux d’entre eux sont accusés d’avoir tenté de rejoindre la Syrie à plusieurs reprises. Et surtout d’avoir comploté en vue de commettre des actes terroristes sur le territoire sud-africain.

Avec rfi.fr


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité