La Corée du Nord tire une nouvelle salve de missiles, trois tombent dans les eaux japonaises

Publié par Olga Ishimwe
Le 6 mars 2017 à 03:35
Visites :
56 2

Washington a "condamné fermement" le lancement de quatre missiles balistiques par la Corée du Nord lundi, dont trois ont fini leur course dans les eaux japonaises.

La Corée du Nord a tiré lundi 6 mars une salve de quatre missiles balistiques, dont trois ont fini leur course en mer dans la zone économique exclusive (ZEE) du Japon, qui s’étend jusqu’à 370 kilomètres de ses côtes. Si le Nord multiplie les tirs de missiles, c’est seulement la seconde fois que ses engins s’abîment dans les eaux japonaises. Une "provocation" intolérable pour Tokyo et un nouveau défi pour le président américain Donald Trump.

"Les tirs répétés de la Corée du Nord sont un acte de provocation pour notre sécurité", a déclaré le Premier ministre japonais Shinzo Abe, parlant de "nouveau degré de menace". "Nous ne pouvons en aucun cas tolérer cela", a-t-il souligné.

À Washington, le département d’État a "condamné fermement" ces lancements, promettant d’utiliser "toute la gamme" possible de moyens "contre cette menace croissante". "Et nous appelons la Corée du Nord à cesser ses provocations et sa rhétorique enflammée qui menacent la paix et la stabilité internationale, et à faire le choix stratégique de remplir ses obligations et engagements internationaux et de revenir à des discussions sérieuses", a déclaré son porte-parole, Mark Toner, dans un communiqué.

"Gros gros problème"

Le mois dernier, la Corée du Nord avait déjà lancé un missile balistique, premier tir du genre depuis octobre et qui était destiné, d’après la Corée du Sud, à tester les réactions de la nouvelle administration du président Trump. Ce dernier avait alors parlé de Pyongyang comme d’un "gros, gros problème", promettant de lui répondre "fortement".

La Corée du Sud et les États-Unis ont entamé mercredi 3 mars des manœuvres militaires conjointes annuelles, perçues par le régime nord-coréen comme la répétition générale d’une invasion de son territoire. Séoul comme Washington assurent qu’ils sont purement défensifs. À peine cet exercice était-il sur les rails que l’armée nord-coréenne avait menacé les forces ennemies de "contre-mesures nucléaires sans merci".

Avec france24.fr


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité