Quinze officiers de police formés dans les techniques modernes d’investigation du crime

Publié par Olga Ishimwe
Le 16 mars 2017 à 01:21
Visites :
56 2


Deux commissaires allemands de Mayence viennent de former, sous l’appui de leur pays, quinze officiers rwandais, dans les techniques modernes d’investigation du crime, notamment au niveau de la saisie des empreintes digitales et d’autres preuves du crime, selon l’Ambassadeur d’Allemagne au Rwanda, Dr Peter Woeste.

« Ce travail de mise en scène du crime et cette recherche des empreintes digitales et de prise de l’ADN est une connaissance et une technique d’investigation nécessaire et utile pour rendre la police du Rwanda plus professionnelles », a-t-il indiqué.

Il a ajouté qu’à la base de cette investigation, l’on doit avoir un matériel essentiel et solide, qui est performant et qui aide la police à réaliser son travail.

L’Ambassadeur Woeste a rappelé que ces formations sont accompagnées d’un don de vingt sacs contenant les équipements pour investiguer. Chaque sac et son matériel ont un coût de $ 700.

"J’espère que ces sacs seront en bonne place et bien utilisés pour le but désigné. Ils sont le signe d’un bon partenariat entre l’Allemagne et le Rwanda qui se dotera d’un laboratoire moderne d’investigation », a-t-il remarqué

Chaque sac contient un produit dont son se sert pour rechercher les empreintes dans différents endroits. Il est doté d’une sorte de couteau pour couper ou ouvrir, d’un papier pour saisir les empreintes et autres preuves, d’une brosse, d’un cahier, d’une loupe pour mieux voir et d’un chargeur batterie de la camera.

Grâce à ces différents produits, l’on peut aussi investiguer sur les colis de drogues et définir les empreintes digitales des personnes qui ont emballé ou délié les paquets. On peut ainsi identifier la chaîne des acteurs dans ce trafic.

Pour l’Inspecteur Général adjoint de la Police, Juvénal Marizamunda, ces formations ont été un succès qui rend plus professionnelle la police rwandaise, jusqu’au niveau des standards internationaux.

« Ceci ajoute de la valeur à l’investigation et la recherche des preuves du crime pour leur examen scientifique. Ceci joue un rôle essentiel dans les actes du crime, et la maintenance des preuves. La vitesse de l’équipe d’investigation est capitale pour déterminer le crime », a-t-il dit.

Il a exprimé s gratitude à la République d’Allemagne pour son partenariat avec le Rwanda. Il a émis le vœu de réaliser un travail bien fait dans la détection des preuves du crime.

Pour le Commissaire allemand formateur, cette formation a privilégié surtout la pratique. Ainsi l’officier formé est en mesure de faire des solutions nécessaires des différents produits qui l’aident à identifier les empreintes et autres preuves. Il peut constituer au quotidien sa propre boîte sans recourir à des machines plus chères.

Avec grandlacshebdo.fr


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité