ICGLR encourage la ratification du pacte de non agression mutuelle par les Etats membres

Redigé par IGIHE
Le 21 octobre 2017 à 09:21

Les Chefs d’Etat et de gouvernements des pays membres de l’ICGLR (Conférence Internationale des Pays des Grands Lacs sur la Sécurité et le Développement) tenue à Brazzaville ce jeudi 19 octobre 2017 se sont décidés de mettre en commun les efforts d’échange d’informations sur les activités de groupes terroristes et de collaborer à l’éradication des groupes armés qui sont observés dans l’Est de la RDC.
Etaient présents à la rencontre les Présidents rwandais Paul Kagame, Zambien Edgar Lungu,Congo brazzavillois (...)

Les Chefs d’Etat et de gouvernements des pays membres de l’ICGLR (Conférence Internationale des Pays des Grands Lacs sur la Sécurité et le Développement) tenue à Brazzaville ce jeudi 19 octobre 2017 se sont décidés de mettre en commun les efforts d’échange d’informations sur les activités de groupes terroristes et de collaborer à l’éradication des groupes armés qui sont observés dans l’Est de la RDC.

Etaient présents à la rencontre les Présidents rwandais Paul Kagame, Zambien Edgar Lungu,Congo brazzavillois Denis Sassou Nguesso, Angolais João Manuel Gonçalves Lourenço et Joseph Kabila de la RDC.

Outre la résolution d’échange d’informations pour l’éradication des groupes terroristes dans la région, il a été encouragé les pays membres de l’ICGLR de ratifier les accords de non agression mutuelle et de coopération en matière de sécurité et d’incorporer ces accords dans les codes des lois desdits pays.

La question des réfugiés burundais a été discutée pour à la fin prendre une recommandation selon laquelle les pays qui hébergent ces réfugiés devront faciliter le retour chez eux de ceux qui veulent rentrer au bercail et éloigner de la frontière avec le Burundi ceux qui veulent rester en exil.
Néanmoins, la Conférence a recommandé les négociations initiées par l’EAC entre le Gouvernement burundais et son opposition.

A la question des FDLR/Forces Démocratiques de Libération du Rwanda et de l’ADF/Forces Démocratiques Alliées ugandaises, la Conférence a recommandé que la RDC et la Monusco redoublent d’efforts pour les éliminer et...

"Demander à la Monusco, Union africaine, ICGLR, SADC et la Communauté Internationale d’accélérer le processus de rapatriement des éléments FDLR rassemblés dans les camps temporaires de Kanyabayonga, Walungu et Kisangani".

Enfin la Conférence a salué les élections présidentielles apaisées qui ont eu lieu au Rwanda avec l’élection de Paul Kagame et de l’Angolais João Manuel Gonçalves Lourenço.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité