Experts de l’ONU enlevés en RDC : la Belgique « fortement préoccupée »

Publié par Olga Ishimwe
Le 19 mars 2017 à 10:05
Visites :
56 2

La Belgique a appelé vendredi 17 mars les autorités congolaises, avec l’appui de la MONUSCO, à déployer tous les moyens possibles pour retrouver les deux membres du Groupe d’experts de l’ONU sur la République démocratique du Congo ainsi que leurs quatre accompagnateurs congolais. Bruxelles se dit inquiet de cette disparition, survenue il y a cinq jours au Kasaï-Central.

D’après diplomatie.belgium.be, la Belgique exprime sa reconnaissance au Groupe d’experts pour l’important travail de recherche et d’investigation qu’il effectue dans des conditions difficiles et salue le travail des experts « Michael Sharp et Zaida Catalán » dans l’exercice du mandat que leur a confié le Conseil de Sécurité des Nations unies.

« Leur disparition constitue une atteinte très grave aux efforts de la communauté internationale pour favoriser le retour de la paix et la stabilité en RDC », selon la même source.

Par la même occasion, le Royaume de Belgique a affirmé sa forte préoccupation suite à la détérioration de la situation sécuritaire en RDC, tout particulièrement dans la région du Kasaï. Depuis plus de huit mois, des affrontements récurrents entre forces de l’ordre et présumés miliciens du chef traditionnel Kamuina Nsapu ont fait plusieurs morts et des dégâts matériels importants dans cette région.

« Face aux informations convergentes faisant état de violations massives des droits de l’homme et du droit humanitaire dans cette région, y compris l’usage disproportionné de la force, des exécutions arbitraires et la découverte de fosses communes », Bruxelles plaide, avec ses partenaires européens, pour l’ouverture d’une enquête internationale et indépendante, en complémentarité et en soutien des efforts nationaux.

Avec Radio Okapi


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité