Donald Trump a promis 25.000 dollars à un père de soldat mort au combat

Redigé par Huffpost
Le 19 octobre 2017 à 10:21

ÉTATS-UNIS - S’il y a un sujet consensuel outre-Atlantique, c’est bien le respect que le pays doit à ses militaires, ses anciens combattants et ses soldats tombés sur le terrain. Même là-dessus, le président américain a réussi à déclencher une polémique dans laquelle il ne finit pas de s’enfoncer.
Tout a commencé lundi 16 octobre quand Donald Trump a affirmé être l’un des rares occupants de la Maison Blanche à prendre le temps d’écrire et appeler les familles de soldats tombés au combat. Une attaque, (...)

ÉTATS-UNIS - S’il y a un sujet consensuel outre-Atlantique, c’est bien le respect que le pays doit à ses militaires, ses anciens combattants et ses soldats tombés sur le terrain. Même là-dessus, le président américain a réussi à déclencher une polémique dans laquelle il ne finit pas de s’enfoncer.

Tout a commencé lundi 16 octobre quand Donald Trump a affirmé être l’un des rares occupants de la Maison Blanche à prendre le temps d’écrire et appeler les familles de soldats tombés au combat. Une attaque, notamment dirigée vers Barack Obama, immédiatement démentie par des témoignages ainsi que la presse qui a apporté les preuves du contraire.

Trump a promis 25.000 dollars à un père de soldat décédé. Ce dernier n’en a jamais vu la couleur.

Mardi 17 octobre, le sujet a pris un autre tournant quand le président a été accusé de cruellement manquer d’empathie après un appel à la veuve du sergent La David T. Johnson, mort le 4 octobre dans une embuscade d’un groupe jihadiste au Niger. "Je l’ai entendu lui dire : ’il savait dans quoi il s’engageait (en rejoignant l’armée), mais ça reste douloureux’", a affirmé sur CNN une parlementaire démocrate présente lors du coup de fil du président qui a fait pleurer la veuve.

"Il ne ressent de pitié ou de sympathie pour personne"

"Cet homme est malade. Il a un coeur de pierre et ne ressent de pitié ou de sympathie pour personne. C’est une veuve en deuil", s’est-elle indignée. "L’élue démocrate a complètement inventé ce que j’ai dit à l’épouse d’un soldat mort au combat. Triste !", s’est défendu Donald Trump sur Twitter.

La mère du sergent, Cowanda Jones-Johnson, a pourtant confirmé qu’elle avait mal vécu cet appel : "Le président a bien manqué de respect à mon fils et ma fille, ainsi qu’à moi et mon mari", a-t-elle affirmé au Washington Post expliquant que Trump n’arrivait par ailleurs pas à se souvenir du nom du soldat pendant cet appel.

Ce mercredi 18 octobre, la polémique a pris une dimension supplémentaire suite à la publication d’un article du Washington Post. Le quotidien a interrogé les familles de 13 Américains tués au combat depuis l’arrivée au pouvoir de Donald Trump. Résultat, la moitié environ ont reçu un appel du président, les autres n’ont jamais eu de signe de lui.

Juste une lettre qui disait : "je suis désolé"

L’un d’eux, Chris Baldridge, père de Dillon Baldridge, 22 ans, tué en juin en Afghanistan, a même affirmé que Trump lui avait proposé, à sa grande surprise, de lui donner 25.000 dollars de sa poche quand l’homme lui avait dit que la somme de 100.000 dollars prévue en cas de décès d’un soldat irait uniquement à son ex-femme. Le milliardaire avait aussi proposé d’organiser une collecte de fonds en ligne pour la famille.

"Il m’a dit : ’Aucun autre président n’a jamais fait ça, mais je vais le faire’", raconte Chris Baldridge. Quand ce dernier a reçu un courrier de la Maison Blanche, il ne contenait cependant qu’une lettre de condoléances. "J’ai ouvert le pli, je l’ai lu et j’espérais y trouver un chèque pour être honnête. Je savais que c’était un peu tiré par les cheveux mais je me suis dit : ’zut, pas de chèque’. Juste une lettre qui disait : ’je suis désolé’", assure le père du soldat.

Interrogée mercredi, une porte-parole de l’exécutif américain a déclaré que "le chèque a été envoyé", jugeant "répugnant que les médias utilisent ce qui devrait être reconnu comme un geste sincère et généreux, fait à titre privé par le président, pour promouvoir leurs préjugés". Chris Baldridge devrait donc bientôt recevoir la somme en question, mais n’a pas de nouvelles sur la collecte de fonds qui devait se faire.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité