Burkina Faso : le défi sécuritaire du nouveau chef d’état-major des armées

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 5 janvier 2017 à 10:02
Visites :
56 2

Au Burkina Faso, c’est la passation de commandement entre le l’ancien et le nouveau chef d’état-major général des armées. Nommé la semaine dernière, le colonel major Oumarou Sadou a pris le commandement des forces armées burkinabè en présence du président Roch Marc Christian Kaboré. L’un des défis qui attendent le nouveau patron de l’armée burkinabè est la lutte contre les groupes armés qui ont multiplié les attaques dans le nord du pays. Et il devrait faire face aux hommes du prédicateur radical Malam Ibrahim Dicko.

C’est à travers son association dédiée à la « promotion de la parole de Dieu » que Malam Ibrahim Dicko étend ses activités dans la province du Soum, au nord du Burkina Faso.

Sur les ondes des radios locales, le prédicateur prêchait la parole de Dieu. Pour fidéliser ses adeptes, Malam fait construire une mosquée et une école medersa, selon un habitant de la région. Mais certains comportements commencent à inquiéter les responsables de la communauté musulmane dans cette partie du pays. Malam Ibrahim interdit toute cérémonie de réjouissance au cours des événements heureux tels que les mariages, ce qui pousse les autorités religieuses de la région à interdire ses activités.

Il se rend alors au Mali en 2015 où il rencontre Amadoun Koufa, un autre prédicateur radical présenté comme un proche du leader d’Ansar Dine Iyad Ag Ghaly.

Arrêté, puis libéré par les forces de sécurité maliennes, Malam Ibrahim Dicko, décide de rentrer au Burkina Faso. Il se fixe comme objectif de reconquérir et de reconstituer les territoires de l’ancien Djeelgodji, ancien royaume peul d’avant la colonisation. Pour cela, il s’installe dans le désert au nord du Mali ou il est rejoint par ses adeptes pour former le mouvement Al-Irchad et s’attaquer aux forces armées burkinabè. Malam Ibrahim Dicko et son groupe deviennent ainsi la cible privilégiée des forces de défense et de sécurité du Burkina Faso.

avec rfi.fr


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité