Arrestations de mauvais gestionnaires des programmes VUP et One-Cow-One-Family

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 27 juillet 2016 à 01:51
Visites :
56 2

Beaucoup de dirigeants de Secteurs, de Cellules et même d’anciens maires viennent d’être arrêtés accusés d’avoir délibérément mal géré les Programmes d’assistance gouvernementale à des catégories sociales de Rwandais pauvres.

Ces programmes sont le VUP (Vision Umurenge Programme) en exécution depuis 2008 et One-Cow-One-Family (Une Vache-une Famille) en cours depuis 2006. Il leur est reproché d’avoir privilégié leurs intérêts individuels plutôt que ceux des citoyens pauvres qu’ils étaient censés servir.

Au cours du seul mois de mars 2016, 14 dirigeants de base en province de l’Est ont été arrêtés pour détournement de fonds d’assistance aux indigents dans le cadre de VUP.

Les citoyens bénéficiaires du fonds VUP se sont plaints à maintes reprise disant que l’assistance financière gouvernementale leur destinée était détournée pour tomber dans les poches de ces dirigeants.

De telles voies se sont élevées de façon répétée dans plusieurs assemblées populaires mais aussi au cours de récentes visites du Président Paul Kagame aux citoyens de districts Nyamasheke (Ouest), Rulindo (Nord), Gisagara, Kamonyi (Sud) et Ngoma et Gatsibo (Est).

« Les investigations menées à ce sujet ont montré que certains dirigeants ont mal géré les fonds d’assistance VUP. D’autres ont mal exécuté le programme GIRINKA/Une Vache-Une Famille. Ceci témoigne d’un manque d’amour à leurs dirigés. C’est de l’irresponsabilité. Je n’ai pas de chiffres exacts mais ils sont là ces dirigeants arrêtés dans ce cadre », a confié à IGIHE Alfred Munyentwari, Gouverneur de Province du Sud.

Le Gouverneur Bosenibamwe Aimé interrogé a semblé donner une réponse similaire. « Les investigations sont en cours. Nous rendrons publics le nombre exact et les noms des dirigeants arrêtés à ce sujet. Ce que je peux confirmer c’est que ces dirigeants qui détournement fonds et autre assistance matériel destinés à certaines catégories sociales de la société rwandaise ne seront pas du tout tolérés », a-t-il déclaré.

Mukandasira Cartas, gouverneure de la province Ouest a parlé de 20 arrestations disant que les investigations continuent pour dépister d’autres présumés criminels.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité