ICT reste un défi dans les écoles secondaires rwandaises

Publié par IGIHE
Le 8 septembre 2012 à 10:18
Visites :
56 2

Les des débats sur le défi de la promotion de « l’Information and communication Technology –ICT » dans l’éducation, montrent que l’outil informatique et technologique reste toujours déficitaire dans les écoles secondaires du Rwanda.

Selon ARI, ce constat est ressorti d’une étude intitulée « ICT dans les écoles : genre, capacités et justice sociale » réalisée par Jolly Rubagiza, professeur à Kigali Institute of Technology (KIST) pour mesurer le degré d’apprentissage et d’utilisation de l’ICT dans les écoles secondaires du Rwanda. 

L’étude examine aussi les moyens permettant aux jeunes filles et garçons d’acquérir des connaissances solides dans en ICT.

L’étude a été menée dans trois écoles. Elle montre que malgré les efforts consentis par les décideurs politiques et les partenaires pour équiper les écoles rwandaises en ICT, l’équipement des écoles avec l’outil technologique n’est pas encore suffisant.

Aussi la carence des syllabus et du matériel didactique en ICT empêche les élèves en général et les filles en particulier de participer et de s’engager effectivement dans l’ICT.

La recherche montre aussi que les élèves n’ont pas les mêmes chances d’accéder à l’outil informatique en dehors de la classe. En général, ceux des écoles de l’intérieure et plus particulièrement les filles accèdent peu ou prou à l’ICT en dehors de la classe.

L’étude montre cependant que le Rwanda se classe parmi les pays africains les plus avancés dans le domaine de l’ICT. Cela s’explique par le bon leadership et la volonté du Gouvernement rwandais de développer ce secteur.

Conscient du rôle prépondérant que joue la femme dans la société et dans le développement, le gouvernement tient à l’égalité de genre en veillant à ce que la fille rwandaise ne soit pas oubliée.
Le Ministère de l’Education national a fait de la promotion de l’égalité de genre et de l’ICT dans l’éducation son cheval de bataille.

Il en fait une priorité qui est largement intégrée dans les programmes de développement, notamment dans la Vision 2020 qui vise à faire du Rwanda un pays à revenu intermédiaire d’ici 2020.
Durant la dernière décennie, de nombreuses initiatives ont été prises pour renforcer la participation égale des filles et des garçons et aussi pour introduire l’ICT dans les écoles. 

Certes, le pays enregistre des avancées significatives vers le développement de la technologie moderne dans l’éducation en assurant l’égalité de représentation et d’accès à l’éducation pour les filles et les garçons et en équipant les écoles en ICT.

Cependant, il y a encore à faire pour amener et promouvoir l’égalité de genre ou de participation dans l’usage de l’ICT dans les écoles.

Les résultats de la présente étude constituent donc un outil de plaidoirie en faveur de la promotion de l’égalité du genre dans l’éducation technologique.

Ils interpellent les décideurs politiques (policymakers), les éducateurs et les enseignants à continuer à œuvrer pour le renforcement de l’éducation à travers la technologie tout en assurant l’égalité de genre. 

Encore faut-il que le Gouvernement, les enseignants et les autres intervenant en la matière prennent en considération les contraintes et les opportunités que les élèves, filles et garçons confondus ont à l’école et dans d’autres domaines de la vie et d’en mesurer l’impact sur le développement des capacités informatiques dans et à travers l’éducation.

Cela permettra de bien relever le défi et de faire des jeunes filles et fils rwandais en scolarité des gens capables de comprendre et de manipuler les outils informatiques et technologiques en vue de s’en servir pour le développement de leur pays.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité