Des soldats sanctionnés pour avoir dévoilé des informations secrètes dans un jeu vidéo
Publié le 12-11-2012 - à 08:27' par IGIHE

Sept membres des Navy Seals, les forces spéciales américaines qui ont éliminé Oussama Ben Laden, ont fait l’objet de sanctions administratives pour avoir collaboré comme consultants pour un jeu vidéo et dévoilé des informations classifiées, ont affirmé jeudi à l’AFP des responsables américains.

Les sept sous-officiers ont été sanctionnés mercredi pour "manquement au devoir" et "divulgation d’informations classifiées" et avoir utilisé du matériel militaire en dotation en violation des ordres en travaillant comme consultants pour le développement du jeu vidéo "Medal of Honor", a indiqué une responsable de l’US Navy sous couvert d’anonymat, confirmant une information de CBS.

"Medal of Honor" est un jeu de tir subjectif (FPS) dont la conception a requis des acteurs jouant le rôle de soldats dont les mouvements ont ensuite été numérisés pour devenir des personnages du jeu.

Les sous-officiers "ont reçu une lettre de réprimande et se sont vu retenir la moitié de leur solde pendant deux mois", a-t-elle ajouté.

Selon CBS, les Navy Seals sanctionnés appartiennent à la fameuse Seal Team 6, l’artistocratie des Seals qui a effectué l’opération au cours de laquelle le chef d’Al-Qaïda a été tué le 1er mai 2011, une information que cette responsable s’est refusé à confimer, s’agissant d’une unité secrète.

Une autre enquête administrative est toujours en cours pour identifier d’éventuelles autres personnes impliquées, selon un autre responsable américain de la Défense.

"Nous prenons au sérieux les accords de non-divulgation signés par les marins et le respect du code de justice militaire", a commenté dans un communiqué le contre-amiral Garry Bonelli, chef adjoint du commandement des opérations spéciales de la marine (NSW).

L’opération contre Ben Laden a donné lieu à plusieurs polémiques depuis un an liées à la divulgation d’informations ou de techniques secrètes.

L’administration Obama a ainsi été acccusée par les républicains d’avoir divulgué à des fins électorales des informations classifiées aux scénaristes du film "Zero Dark Thirty" de Kathryn Bigelow racontant le raid.

AFP

Commentaires

ANDIKA ICYO UTEKEREZA KURI IYI NKURU

AMATEGEKO AGENGA IYANDIKA RY'IGITEKEREZO CYAWE:
Witandukira kubijyanye n'iyi nkuru; wikwandika ibisebanya, ibyamamaza cyangwa bivangura; wikwandika ibiteye isoni,
Wifuza kubona byihuse ibivugwa/ibisubizo ku gitekerezo cyawe, andika email yawe ahabugenewe.
Igitekerezo cyawe kigaragara nyuma y'isuzuma rikorwa na IGIHE.com
Ibi bidakurikijwe igitekerezo cyanyu gishobora kutagaragara hano cyangwa kigasibwa, Murakoze!