Brexit : comment des hackeurs de 4chan ont piraté la pétition pour un second référendum
Publié le 28-06-2016 - à 13:54' par IGIHE

BREXIT - Dimanche, le site du parlement a annoncé le retrait de 77.000 signatures frauduleuses. A l’origine de la manipulation, une armée de robots lancée par des utilisateurs de 4chan, l’un des forums les plus populaires sur Internet.

Depuis l’annonce officielle du Brexit, ce vendredi 24 juin, une pétition en ligne déposée sur le site du parlement britannique a attiré de très nombreux visiteurs. En quelques heures, le nombre de signataires a triplé, dépassant le nombre de 140.000 en fin d’après-midi.

La pétition a continué sa progression : elle dépassait déjà les deux millions de signatures samedi en début de soirée. Dimanche en fin de matinée, elle atteignait plus de 3 ,7 millions. Au-delà des "10.000 signatures" nécessaires pour obtenir une réponse officielle des pouvoirs publics.


► Un succès en trompe-l’œil ?

Cependant, des soupçons de manipulation ont rapidement commencé à entacher cette pétition. Dimanche matin, le site du parlement annonçait le retrait de 77.000 signatures frauduleuses. D’après la députée Helen Jones, qui a lancé une enquête, de nombreuses irrégularités auraient été constatées, rapporte le Huffington Post anglais. Un premier retraits suivi d’autres ?

Exemple ⇒ Près de 39.000 signatures ont été enregistrées au Vatican, un état dont la population totale n’excède pas 900 habitants (rarement britanniques, évidemment). Autre exemple, près de 23.000 signatures originaires de Corée du Nord, pourtant en proie à une censure numérique extrêmement forte, auraient été comptabilisés à tort.

► Des hackeurs de 4chan mis en cause
A l’origine de la supercherie : une armée de bots mise en place par des utilisateurs du site 4chan. Leur objectif : dénoncer l’absence de contrôle sur l’origine des signatures qui sont recueillies via ce type de pétition en ligne, relève le site d’informations Heat Street.

Ce n’est pas la première fois que la communauté des utilisateurs de 4chan se prête à ce genre d’opération, en tentant d’influencer les résultats d’une consultation en ligne. Pour autant, comment peut-on être sûr qu’il y a autant de signatures que de signataires ?

► La fiabilité des pétitions en ligne

En France, la question s’était posée lors la pétition contre la loi El-Khomri qui avait battu elle-aussi des records, avec 1.3 millions de soutiens, après sa publication sur la plateforme Change.org. Il est effet possible de voter à plusieurs reprises en utilisant des adresses différentes. Grâce à des logiciels, les votes deviennent automatiques.

"Chaque signature est vérifiée", assurait début mars au micro d’Europe 1 un responsable de Change.org. Conclusion : même si l’outil n’est pas fiable à 100%, la mobilisation sur internet est bien réelle : la semaine suivante, entre 224.000 et 500.000 Français manifestaient contre le projet de loi travail.

metronews.fr


Kwamamaza
Commentaires

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Ne vous eloignez pas du sujet de discussion; Les insultes,difamations,publicité et ségregations de tous genres ne sont pas tolerées
Si vous souhaitez suivre le cours des discussions en cours fournissez une addresse email valide.
Votre commentaire apparaitra apre`s moderation par l'équipe d' IGIHE.com
En cas de non respect d'une ou plusieurs des regles d'utilisation si dessus, le commentaire sera supprimer. Merci!