Alpha Soft, à la pointe de la culture de l’informatique au Rwanda
Publié le 29-06-2016 - à 03:13' par Gatsinzi Jean Pierre


Depuis 1997, Richard Nzamwita, Directeur Général d’Alpha Soft engrange contrats après contrats dans le domaine du développement des logiciels taillés sur mesure pour les institutions publiques et privées, petites et grandes entreprises au Rwanda. Il ne chôme pas.

Bien au contraire, il traîne sa bosse au Rwanda, au Burundi, au Congo-Brazzaville et même en Afrique du Sud en vendant sa matière-grise comme seule ressource qui nourrit son homme. Pour l’heure, il interpelle les jeunes à emboîter le pas de l’économie du savoir pour le développement du Rwanda de façon substantielle.

Alpha Soft est une compagnie rwandaise qui a pignon sur rue dans le District de Gasabo sur la route allant vers le marché de Kimironko, en face du Collège de l’Education de l’Université du Rwanda (ex-KIE). Sa spécialité est le développement des logiciels pour les petites et les grandes entreprises. C’est Alpha Soft qui a conçu et développé le système de paiement de tous les fonctionnaires du Ministère de la fonction publique. Depuis que ce système a été mis en place, bon nombre de problèmes ont été résoulu : fini les paiements en retard ; oublié les paiements doubles ; impossible d’établir des listes irréelles avec des fonctionnaires fictifs. Depuis lors, l’Etat a pu épargner des sommes collossales qui étaient purement et simplement détournées. Le système de gestion des données de ZIGAMA CSS (Credit and Saving Scheme), c’est encore Alpha Soft qui l’a conçu de bout en bout et mis en place. Army Shop, c’est sans nul doute Alpha Soft qui est derrière tout le système de gestion des données. Actuellement, il s’attèle au projet de gestion de la micro-finance de plus de 50,000 enseignants du Rwanda utilisant les services financiers de Mwalimu SACCO. Bientôt, le nouveau-née d’Alpha Soft verra le jour pour le bénéfice du personnel enseignant et leurs gestionnaires qui mettaient trop de temps pour transiger avec leurs clients.
En dehors du pays, Alpha Soft a répondu à la demande des companies d’assurance la SONARWA et sa consoeur burundaise la SOCABU ainsi que la UCAR pour faciliter leurs systèmes de gestion des données et de prise de decision. La liste des companies qui ont déjà fait recours à ses services est longue et la satisfaction des clients est palpable.

Richard Nzamwita en pleine séance de formation
Le développement des logiciels taillés sur mesure
Dans un entretien en tête-à-tête que nous avons eu avec Monsieur Richard Nzamwita, il a comparé les logiciels des grandes marques connus sur le marché à l’achat d’une maison qui ne correspond pas nécessairement aux besoins de l’occupant. “ A quoi bon d’acheter une maison toute bâtie que l’on sera obligé de remodeler par la suite en fonction de tes besoins ? Il arrive souvent que l’acquéreur soit obligé de s’accoutumer à la maison et non l’inverse”, renchérit-il. Il en est de même pour ces logiciels qui coûtent enormément chers sans qu’ils répondent nécessairement aux besoins réels des institutons données. Parfois, elles sont contraintes de n’utiliser qu’une infime portion de ce logiciel alors que l’autre partie est mise en veilleuse.

Pour Alpha Soft, il conçoit du prêt à utiliser, taillée sur mesure de sorte que le client en sort gagnant et fier d’avoir solutionné tout le système de gestion et de prise de décision. Il élabore un système de maintenance évolutive de sorte que les logiciels soient adaptés au fur et à mesure des circonstances et des problèmes du moment. Bien plus, il conçoit un système de maintenance curative dans les cas où les problèmes surgissent et doivent trouver des solutions dans les brefs délais. Ce qui est aussi intéressant pour la compagnie Alpha Soft, ce sont les coûts de maintenance peu onéreux lorsqu’on compare avec les autres “majors” dans le secteur du développement des logiciels. En effet, pour ces logiciels conçus en dehors du pays, les frais de maintenance peuvent parfois s’évaluer à des millions de dollars que l’institution doit payer chaque année. Chez Alpha Soft, cette histoire de paiement annuel des frais de maintenance n’existe simplement pas.

Les mentalités changent de plus en plus !
Depuis qu’il a terminé son ingéniorat civil tôt dans les années 1980, Richard Nzamwita s’est intéressé à l’informatique. Ce vaste domaine est encore mal appréhendée par de nombreuses personnes. Il recuse certaines formations qui sont soit théoriques ou au rabais et ne cadrent pas aux réalités du marché. Il a déjà formé à lui seul plus de 1000 techniciens en IT dans l’exploitation des systèmes mis en place par sa compagnie. Bien de jeunes sont passés dans ses mains mais vite repris par les banques et les institutions publiques et privées. Le marché de la conception et du développement des logiciels est encore vierge au Rwanda. Des pans entiers sont encore à explorer. D’après Richard Nzamwita son constat est clair : “ Depuis un certain temps, les mentalités changent au Rwanda de telle sorte que les entrepreneurs font confiance en leurs services informatiques.” Par ailleurs, il loue les efforts des plus hautes autorités qui ne lésinent pas sur les moyens dans la mise en place des infrastructures informatiques. Dans ce domaine, le Rwanda force le respect aux yeux de nombreux pays africains.


Kwamamaza
Commentaires

Comment joindre Mr Richard Nzamwita.Ce génie qui emerveille les Africains.

Répondre5.10.2016 à 08:27
Ben G Keita

Toutes mes félicitations pour cette grande ingéniosité qui défi la sous-estimation de l’africain.Mon souhait est de nouer un contact afin d’aboutir àune Représentation dans mon pays qui a toutes les difficultés de maitriser les effectifs.Des facteurs dus aux choix des opérateurs incompétents.
Par Ben G. Keita Professeur D’economie. 224-628-403-235
Conakry ;Rep.De Guinée

Répondre26.09.2016 à 04:48
Ben G Keita

Toutes mes félicitations pour cette grande ingéniosité qui défi la sous-estimation de l’africain.Mon souhait est de nouer un contact afin d’aboutir àune Représentation dans mon pays qui a toutes les difficultés de maitriser les effectifs.Des facteurs dus aux choix des opérateurs incompétents.
Par Ben G. Keita Professeur D’economie. 224-628-403-235
Conakry ;Rep.De Guinée

Répondre26.09.2016 à 04:48
Ben G Keita

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Ne vous eloignez pas du sujet de discussion; Les insultes,difamations,publicité et ségregations de tous genres ne sont pas tolerées
Si vous souhaitez suivre le cours des discussions en cours fournissez une addresse email valide.
Votre commentaire apparaitra apre`s moderation par l'équipe d' IGIHE.com
En cas de non respect d'une ou plusieurs des regles d'utilisation si dessus, le commentaire sera supprimer. Merci!