IGIHE.com \BB santé
Sucer son pouce et se ronger les ongles ne sont peut-être pas de si mauvaises habitudes
Publié le 14-09-2016 - à 05:59' par IGIHE

Toujours critiqué pour avoir rongé vos ongles ou sucé votre pouce ? D’après une étude récente, en faisant cela, vous pourriez améliorer votre santé.

Dans leur recherche publiée dans le numéro de Septembre du journal Pediatrics, les chercheurs Stephanie J. Lynch, Malcolm R. Sears et Robert J. Hancox ont découvert que certaines habitudes enfantines comme sucer son pouce et ronger ses ongles pourraient augmenter « l’exposition microbienne » des enfants, les rendant ainsi moins sensibles à l’asthme et au rhume des foins.

La raison : les germes !


« Nos résultats correspondent à la théorie de l’hygiène disant qu’une exposition précoce à la saleté et aux germes réduirait les risques de développer des allergies », a déclaré Malcolm R. Sears dans un communiqué de presse.

L’étude a été réalisée à l’école de médecine de Dunedin, en Nouvelle-Zélande, sur 1 037 enfants nés entre 1972 et 1973. Suivant les participants durant 38 ans, les chercheurs ont effectué des tests à trois ans, cinq ans, sept ans, neuf ans, 11, 13, 15, 18, 21, 26, 32 et 38 ans. Durant les premières années, il a été demandé aux parents d’indiquer si leurs enfants étaient de grands suceurs de pouce et rongeurs d’ongles. Après 13 ans, les tests d’allergies et les évaluations respiratoires ont permis de déterminer le niveau de risque des patients.

« Les résultats de cette recherche confirment notre hypothèse selon laquelle les enfants qui sucent leur pouce ou rongent leurs ongles ont un risque moins élevé de développer une sensibilisation atopique », conclut l’étude
.

« Les enfants ayant ces habitudes étaient moins susceptibles d’obtenir des résultats positifs aux tests cutanés effectués à 13 ans, et cet effet protecteur apparent a persisté jusqu’à 32 ans. Ces associations étaient indépendantes du genre, d’un antécédent d’atopie parental et d’un grand nombre de facteurs environnementaux connus pour être associés à la sensibilisation atopique au sein de cette cohorte ».

Mais avant que vous ne mettiez vos doigts dans votre bouche, Malcolm R. Sears préfère souligner que ces habitudes ne sont pas bonnes pour autant.

« Bien que nous ne recommandions pas l’encouragement de ces habitudes, il semblerait toutefois qu’elles possèdent un côté positif ».


Eh bien, au moins il y a un bon côté.


Yahoo style international


Kwamamaza
Commentaires

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Ne vous eloignez pas du sujet de discussion; Les insultes,difamations,publicité et ségregations de tous genres ne sont pas tolerées
Si vous souhaitez suivre le cours des discussions en cours fournissez une addresse email valide.
Votre commentaire apparaitra apre`s moderation par l'équipe d' IGIHE.com
En cas de non respect d'une ou plusieurs des regles d'utilisation si dessus, le commentaire sera supprimer. Merci!