Urgent

Sept aliments qu’on pense sains… à tort !

Redigé par Olga Ishimwe
Le 8 août 2017 à 11:00

Alors que certains aliments seront toujours considérés comme de la malbouffe, d’autres, comme les galettes de riz, les sushis ou les smoothies… conservent une image « d’healthy food » pas tout à fait méritée.
« Ça ? Tu peux en manger autant que tu veux ! C’est super bon pour la santé ! ». On a tous déjà entendu cette phrase quelque part qui nous a, à tort, conforté dans nos habitudes alimentaires. A coup de désinformation ou de stratégies marketing, des tas d’aliments sont aujourd’hui considérés comme sains, (...)

Alors que certains aliments seront toujours considérés comme de la malbouffe, d’autres, comme les galettes de riz, les sushis ou les smoothies… conservent une image « d’healthy food » pas tout à fait méritée.

« Ça ? Tu peux en manger autant que tu veux ! C’est super bon pour la santé ! ». On a tous déjà entendu cette phrase quelque part qui nous a, à tort, conforté dans nos habitudes alimentaires. A coup de désinformation ou de stratégies marketing, des tas d’aliments sont aujourd’hui considérés comme sains, mais derrière l’emballage se cache bien souvent de belles déconvenues nutritionnelles.

Si certains possèdent de multiples vertus nutritionnelles, il ne faut toutefois pas en abuser, au risque de saboter tous vos efforts.

Les galettes de riz

Mises en avant par des marques bio et diététiques, on attribue trop souvent aux galettes de riz soufflé un caractère peu calorique et coupe-faim. Pourtant, il s’agit d’un faux allié santé. Ces galettes possèdent en effet un index glycémique très élevé (85) ainsi qu’une charge glycémique de 60. L’impact d’une telle augmentation de la glycémie représente une véritable agression pour l’organisme. Qui une fois redescendue, provoque de grosses fringales. A titre de comparaison, le sucre de table, loin d’être recommandé pour la santé, possède un indice glycémique de 70 et une charge glycémique de 60.

Les fruits secs

Véritables mines de nutriments, fibres et oligo-éléments, se conservant parfaitement bien et s’emportant partout très facilement, les fruits secs font partie de ces collations « healthy » qu’on consomme du matin au soir sans aucun scrupule. Et pourtant, avez-vous déjà mangé cinq abricots frais à la suite ? Certainement pas. Pensez-y la prochaine fois que vous en grignoterez. Les fruits secs font grossir. De par leur faible teneur en eau, les fruits secs sont bien plus riches que leurs homologues frais à quantité équivalente. Ils contiennent en effet trois fois plus de sucre que les fruits frais mais également moins de fibres. En moyenne, 100 g de fruits secs contiennent entre 200 et 300 kcal. Pire encore pour les fruits secs à coque.

Le muesli

Un bon bol de muesli, le repas idéal pour bien commencer la journée, n’est-ce pas ? Mais saviez-vous que la portion recommandée de muesli équivaut à environ 85 grammes ? Force est de constater que peu de personnes ont pris connaissance de cette information. Les gens s’en servent en moyenne des portions de 450 grammes pouvant atteindre les 500 calories. La prochaine fois, allez-y donc mollo !

Les sushis

Vous pensiez que les sushis étaient sains et peu énergétiques ? Après tout, il ne s’agit que du riz, du poisson, d’algues et de quelques légumes, n’est-ce pas ? Détrompez-vous ! Un rouleau de sushi contient entre 290 et 350 calories. Un California roll équivaut à deux sandwiches garnis au surimi, une tranche d’avocat et un tout petit peu de légumes selon la diététicienne américaine Rachel Beller. Pire, certains plateaux seraient plus caloriques que la nourriture servie dans un fast-food. Alors qu’un Big Mac représente environ 540 calories, cinq California rolls et cinq makis vous font déjà dépasser la barre des 800 calories. Gloups…

Les cornichons

C’est vert, c’est un légume, c’est donc bon pour la santé ! Oui sauf quand ils sont vendus en bocaux ou en boîtes… Autant vous dire que les industriels n’y vont pas de main morte avec le sel et les sucres ajoutés. Préférez donc les cornichons du marché.

Les smoothies faits maison

Certes, ils sont meilleurs pour la santé que certains jus industriels car moins sucrés. Mais il serait préférable de consommer vos fruits en simples morceaux ou en compote. Tout d’abord, pour mieux prendre conscience de la quantité de fruits avalée mais aussi parce que les fibres se trouvent dans la peau et la pulpe. Une fois vos fruits pressés, il ne reste plus que le sucre, ce qui en fait des petites bombes caloriques qui augmentent la glycémie. En privant votre corps de la mastication, participant au processus de satiété, vous aurez également plus rapidement faim. L’astuce ? Préférez les textures consistantes et épaisses car vous mettrez plus de temps à boire votre smoothie et serez donc plus rapidement rassasié. Ajoutez-y également des flocons d’avoine ou quelques amandes pour en faire une boisson riche en fibres, protéines et acides gras essentiels.

Les yaourts allégés

Lorsqu’on fait régime, on se tourne naturellement vers les produits allégés, avec 0% de matière grasse. Grossière erreur ! Pour compenser la suppression des matières grasses, les industriels rajoutent en effet du sucre, et pas à petite dose… « Ah bon, mais il est indiqué 0% de sucres ajoutés sur l’emballage ! ». Oui, mais il reste les sucres complexes. Pire encore en se disant que le yaourt est allégé, les plus gourmands auront tendance à en prendre deux. Sauf qu’ici la théorie mathématique, 0 + 0 = 0, ne s’applique pas !

Avec LeSoir


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité