RDC : plus de 400 personnes sont mortes de choléra depuis le début de l’année

Redigé par IGIHE
Le 1er septembre 2016 à 03:30

L’UNICEF est préoccupé par le nombre de cas de choléra enregistrés depuis le début de l’année en RDC. Du 1er janvier au 7 août, 16 860 cas dont 446 décès ont été rapportés, selon l’agence onusienne.
L’UNICEF indique que la RDC est touchée par une épidémie de choléra qui prend de l’ampleur. Il dit craindre que la situation ne continue à empirer dans les prochaines semaines alors que la maladie se propage dans les régions situées le long du fleuve. « L’un des foyers aujourd’hui du choléra est la zone du Maniema (...)

L’UNICEF est préoccupé par le nombre de cas de choléra enregistrés depuis le début de l’année en RDC. Du 1er janvier au 7 août, 16 860 cas dont 446 décès ont été rapportés, selon l’agence onusienne.

L’UNICEF indique que la RDC est touchée par une épidémie de choléra qui prend de l’ampleur. Il dit craindre que la situation ne continue à empirer dans les prochaines semaines alors que la maladie se propage dans les régions situées le long du fleuve.

« L’un des foyers aujourd’hui du choléra est la zone du Maniema et la zone de Kisangani qui communique avec l’Ouest par le fleuve Congo. Là-dessus vous avez beaucoup de mouvements, des pêcheurs, des baleinières, des populations qui se déplacent d’une zone à une autre », a expliqué mercredi 31 août Franck Abeille, chef du service eau et assainissement au bureau de l’UNICEF en RDC.

Pour lui, une autre raison qui explique la propagation de la maladie est l’existence d’une épidémie de choléra en Centrafrique voisine.

« En ce moment du côté de Bangui en République centrafricaine, sur la rivière Ubangui qui communique avec la RDC, on a une épidémie qui est déclarée. Ce qui fait qu’on se retrouve avec cette maladie qui se propage très rapidement sur tout le bassin du fleuve Congo », a indiqué M. Abeille.

L’UNICEF craint que la ville de Kinshasa soit « sévèrement » frappée par la maladie.

« L’arrivée de la saison de pluies rend la situation encore plus préoccupante car elle pourrait accélérer l’épidémie », note l’agence onusienne.

Selon l’UNICEF, le plan d’intervention contre la maladie nécessite 12 millions de dollars américains supplémentaires pour faire face notamment aux défis logistiques et sanitaires.

Radiookapi.net


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité