Pourquoi un bébé pleure-t-il ?
Publié le 8-01-2013 - à 13:30' par BabyBook

Les pleurs sont un événement normal dans la vie de tous les bébés. La première chose que fait un bébé au sortir de l’utérus maternel est de pleurer. Ces premiers pleurs lui permettent de remplir ses poumons d’air pour la première fois de sa vie.

Après l’expulsion, si le bébé ne pleure pas, on le sollicitera en pinçant légèrement ou en frappant doucement la plante de ses pieds.

A partir de ce moment, il est évident qu’un bébé en bonne santé se mettra à pleurer, ce qui relève de la normalité physiologique du nourrisson, même si cela peut bouleverser la maman ou les membres de la famille.

Nous savons tous qu’un bébé ne sait pas mettre en mots ses besoins et ses problèmes. Ainsi, la seule façon qu’il a de communiquer avec son entourage est par ses pleurs.

Les bébés développent d’autres façons de se manifester, comme, par exemple, en donnant des coups de pieds, en remuant les mains, en tournant la tête, etc. Cependant, la méthode infaillible pour capter l’attention de l’entourage reste de pleurer.

Les pleurs excessifs n’ont pas forcément d’explication définie, car la façon de pleurer varie d’un bébé à l’autre. Certains bébés seront faciles à calmer, tandis que d’autres seront plus longs à apaiser.

Si les pleurs sont pénibles pour la maman ou pour l’assistante maternelle, alors on peut parler de pleurs excessifs. Très souvent, le bébé se calme en prenant le sein, ou si on le porte en le berçant légèrement.

Un accès soudain de pleurs excessifs signifie que le bébé est en détresse et réclame de l’attention. Ces pleurs peuvent s’expliquer tout simplement ou être la manifestation d’un état plus grave. C’est la raison pour laquelle il ne faut pas ignorer les pleurs d’un nourrisson.

La plupart du temps il est difficile d’isoler la cause des pleurs. Les causes les plus fréquentes sont présentées ici pour sensibiliser à la question de manière générale.

Le plus souvent, un bébé pleure pour les raisons suivantes :

1- il a faim

Un bébé affamé pleurera jusqu’à ce qu’on lui donne du lait. C’est à ce moment que le vieux dicton prend tout son sens : « bébé qui pleure obtient du lait ».

2- il est mouillé

L’urine et les selles sont la cause d’un grand inconfort pour le nourrisson, et déclenchent ses pleurs jusqu’à ce qu’on le change et qu’on le sèche.

3- il a besoin de compagnie

La majorité des enfants se sentent rassurés par une présence à leurs côtés. S’il se sent seul, le bébé se met à pleurer. Lorsque son jouet, sa peluche ou sa poupée lui échappe et glisse hors de sa portée, il pleure pour appeler à l’aide.

4- il est fatigué

Quand le nourrisson est fatigué après un long voyage, par exemple, et qu’il n’arrive pas à trouver le sommeil, il pleure tout simplement. Il peut également se sentir fatigué dans un environnement inconfortable, ou dans un climat malsain.

5- il a chaud ou il a froid

Si le bébé a trop chaud ou bien trop froid, il s’agite, s’énerve et se met à pleurer. Un enfant est à son aise dans une chambre bien ventilée.

6- ses vêtements sont trop serrés

Des vêtements trop serrés, surtout lorsqu’il fait chaud, sont insupportables pour les enfants. L’élastique d’un vêtement peut aussi être source d’inconfort, particulièrement au niveau des hanches.

7- sa chambre est trop sombre

Lorsque le bébé se réveille, il aime avoir une lumière douce dans la pièce où il se trouve. S’il est plongé dans le noir complet, il dérangera ses parents par des pleurs. Mais bien sûr, si vous allumez une lumière vive en venant le voir, il en sera tout autant irrité.

8- il y a des moustiques dans la pièce

Oui, ces insectes perturbent son sommeil par leurs piqûres, et provoque les pleurs du bébé.

9- il a le nez bouché

Un enfant éprouvera des difficultés à trouver le sommeil lorsqu’il est enrhumé, et pleurera jusqu’à ce que son nez soit débouché.

10- il a la gorge encombrée de mucosités

Ces mucosités rendent la respiration difficile, et provoquent les pleurs du bébé. La respiration s’accompagne souvent d’un bruit caractéristique.

11- il souffre d’un mal-être général

Des douleurs dans tout le corps, accompagnées d’agitations, ont souvent les symptômes d’une grippe ou les phases prodromiques d’une maladie infectieuse, qui peuvent s’exprimer par des pleurs intensifs.

12- c’est sa façon de s’exprimer

Certains bébés pleurent sans véritable raison. Suite à cela, les parents s’exténuent et, très souvent, font appel à un médecin.

13- il souffre d’un érythème fessier

C’est le résultat d’une couche trop serrée et mouillée, que le bébé porte trop longtemps. L’érythème est aussi une réaction allergique à l’élastique de la couche. Quand l’érythème apparaît, cela provoque une douleur, le bébé a alors beaucoup de mal à dormir, et se met donc à pleurer. On rencontre les mêmes problèmes, avec d’autres lésions cutanées telles que l’eczéma, l’ecthyma, la candidose, etc.

14- il a mal aux oreilles

Une infection des oreilles est fréquente en climat humide. Il est possible que l’infection se soit étendue depuis la gorge. L’infection de l’oreille peut entraîner une rupture du tympan et, par conséquent, un écoulement de pus. La douleur s’accroît généralement pendant la nuit, car le bébé est allongé. Il s’agitera et pleurera alors tant, que vous ne pourrez peut-être même pas toucher ses oreilles. Les enfants qui souffrent de maux aux oreilles les frottent très fréquemment.

15- il a des coliques

On associe souvent les pleurs incessants d’un bébé à des coliques. La question fait toujours débat, car la cause exacte d’une colique est inconnue, et le diagnostique est difficile à établir. Les coliques sont reconnaissables à des gargouillements et à une distension de l’abdomen. Le bébé se sent souvent mieux et soulagé, lorsqu’il est sur le ventre. Mais certains nourrissons ne vous laisseront pas toucher leur ventre. Si les pleurs se font incessants, alors l’aide d’un médecin s’impose.

16- il a une infection

Toutes les infections engendrent de la douleur ou de l’irritation, et entraînent les pleurs du bébé. Une infection peut toucher n’importe quelle partie du corps. Elle est généralement accompagnée de fièvre, de rougeurs et de gonflements.

17- il fait une réaction à un aliment

On dit bien que l’alimentation d’une personne est le poison d’une autre. Certains aliments peuvent susciter une réaction allergique. L’allergie se manifeste alors sous forme de rougeurs, de difficultés à respirer, de problèmes gastriques et de pleurs incessants.

18- ses selles sont dures

Un bébé constipé, dont les selles sont dures, pleurera pour manifester son besoin d’aller à la selle. Il arrive que certains enfants hésitent à aller à la selle, par peur de la douleur.

19- il souffre d’un reflux gastroœsophagien

Le bébé pleure, car il régurgite sa nourriture après le biberon ou la tétée. Si cela se poursuit, ce peut être dû à un reflux gastroœsophagien. Cela vient d’une défaillance de la partie inférieure de l’œsophage qui ne se ferme pas après l’ingestion de nourriture,
expliquant ainsi la régurgitation du contenu stomacal. Le diagnostique étant difficile à établir, le problème peut être infirmé en donnant des médicaments antireflux.

20- ses dents le travaillent

Pendant les poussées dentaires, les enfants s’agitent, et pleurent beaucoup. On associe souvent ces symptômes à des problèmes gastriques et à de la diarrhée.

De façon plus rare, un bébé pleure pour les raisons suivantes :

a- il souffre d’une occlusion intestinale

Cela s’accompagne souvent de douleurs importantes et de vomissements. L’abdomen est distendu et gargouille beaucoup. Le bébé est constipé, mais n’a pas de flatulences.

b- il souffre d’une septicémie

On appelle septicémie l’invasion du sang par un microorganisme pathogène. Cela s’accompagne de fièvre.

c- il souffre d’une torsion des testicules, s’il s’agit d’un garçon

Lorsqu’un bébé de sexe masculin pleure sans discontinuer, on devrait tout de suite examiner son scrotum. Une torsion des testicules entraîne une vive douleur qui est exacerbée lorsque l’on touche les testicules. En comprimant les testicules vers le haut, on soulage la douleur. Cependant, si ce problème n’est pas soigné correctement, cela peut endommager le testicule affecté, qui souffre alors d’un manque d’afflux de sang.

d- il souffre d’une méningite
Au début d’une méningite, aucune fièvre ne se manifeste. C’est la raison pour laquelle il ne faut pas minimiser l’irritabilité, les pleurs incessants et le regard vide chez un bébé. La fontanelle est gonflée. La rigidité de la nuque et les rachialgies surviennent plus tard.

e- il souffre d’une rétention d’urine

La rétention d’urine entraîne une douleur déchirante, l’enfant est très agité, et n’arrive pas à se calmer.

f- il souffre de blessures graves

Quelle que soit la partie du corps qui est touchée, une blessure grave est douloureuse. Il arrive que les enfants trébuchent, tombent et se blessent à la tête. Les traumas crâniens s’accompagnent de vomissements et de convulsions.

Commentaires

ANDIKA ICYO UTEKEREZA KURI IYI NKURU

AMATEGEKO AGENGA IYANDIKA RY'IGITEKEREZO CYAWE:
Witandukira kubijyanye n'iyi nkuru; wikwandika ibisebanya, ibyamamaza cyangwa bivangura; wikwandika ibiteye isoni,
Wifuza kubona byihuse ibivugwa/ibisubizo ku gitekerezo cyawe, andika email yawe ahabugenewe.
Igitekerezo cyawe kigaragara nyuma y'isuzuma rikorwa na IGIHE.com
Ibi bidakurikijwe igitekerezo cyanyu gishobora kutagaragara hano cyangwa kigasibwa, Murakoze!