On connaît maintenant l’origine de l’orgasme féminin

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 21 septembre 2016 à 02:27
Visites :
56 2



L’orgasme féminin ne jouerait plus aujourd’hui de rôle dans la reproduction, selon les résultats d’une étude publiée dans la revue médicale Journal of Experimental Zoology . Mais, il serait la résurgence d’une fonction ancestrale qui existe chez les mammifères, celle de l’ovulation.

Les chercheurs de l’Université de Yale aux Etats-Unis ont étudié ce phénomène chez les lapins, les chats et les primates pour comprendre le rôle biologique de l’orgasme féminin.

Les scientifiques ont constaté que le cycle ovarien femelle chez les humains n’est pas lié à l’activité sexuelle. En revanche, pour d’autres espèces animales, l’ovulation est stimulée par les mâles.

Chez les lapins et les chats, pendant l’acte physiologique qui peut s’identifier à l’orgasme, ces mammifères libèrent une hormone qui libère les ovules. En revanche chez les primates et les humains l’ovulation se produit spontanément.
Evolution ou pur plaisir ?

« De plus, l’orgasme féminin accompagne les rapports hétérosexuels de manière non-systématique », rappelle Günter Wagner chercheur à l’Université de Yale et auteur de l’étude. « On ne peut donc pas faire l’hypothèse que l’orgasme chez les femmes contribue à la réussite de la reproduction ». « L’orgasme féminin serait donc une adaptation « féminine » de la réponse ancestrale d’ovulation induite par le mâle, désormais remplacée par l’ovulation spontanée », conclut l’auteur de l’étude.

En réponse à cette publication, Elisabeth Lloyd, professeur de biologie à l’Université d’Indiana (Etats-Unis) rappelle sur le site The Guardian , qu’elle n’est pas totalement convaincue par cette théorie. « Parce qu’elle ne prend pas en compte les aspects neurologique et musculaires de l’orgasme féminin humain, et on sait très peu sur les orgasmes chez les femelles d’autres espèces ». La chercheuse favorise la théorie que les orgasmes féminins sont tout simplement un caprice heureux du développement de l’embryon.

« Alors que les hommes ont besoin de l’orgasme afin de transférer le sperme , les femmes, grâce au système nerveux et aux muscles ont des orgasmes comme un fantastique bonus".


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité