Ode funèbre à Gloriose

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 14 avril 2017 à 03:35
Visites :
56 2

Oui Gloriose
En ce jour mémorable voire inoubliable
Nous tous et toutes
Avons une pensée émue pour toi
Pour toi qui nous as quittés
Brutalement
Et nous ne pouvons nous défaire
De cette tristesse qui nous prend
Quand nous pensons
A l’horreur que toi et ton mari
Avez dû souffrir en ce jour
Mémorable voire inoubliable entre tous.
Ce soir
A la tombée de la nuit
Rose ta sœur aînée
Est allée prier pour toi
En l’église Sainte Thérèse de Butare
Une prière amère qu’elle a faite
Avec ses tripes
Avec son cœur
Avec son mental

Oui Gloriose
Tu lui manques beaucoup.
Et cet après-midi
À Gisozi
Ton père et tous tes frères et sœurs
Iront se recueillir
Devant le mémorial où tu reposes
Parmi les victimes
Toutes les victimes du génocide des Tutsi.
Tu as pu être identifiée
Et c’est une infime voire insigne partie
Du repos de notre cœur
Mais ton jeune mari
N’a jamais été retrouvé ni pu être identifié
Et il repose sans nul doute aussi
Près de toi
Pour l’éternité.
Ces moments horribles
Que vous avez tous deux dû affronter
Et subir bien malgré vous
Jamais nous ne les oublierons.
Oui Gloriose
Tu regardes vers le passé
Car ton avenir te fut ravi
Brutalement et sans ménagement
Par une horde de bêtes humaines.
Tu as trouvé la paix éternelle
Dans cette horreur de boucherie humaine
Et que cette paix
Soit une sorte de compensation
Une bien maigre compensation il est vrai
En regard de cet avenir prometteur
Qui était le tien
Et celui de ton jeune mari.
Aussi chère Gloriose
Reçois une fois encore
En ce jour inoubliable entre tous
Nos pensées les plus émues
Les plus tristes
Mais surtout les plus fraternelles
Et ce au-delà de ce qui nous sépare.
Ton père et tous les tiens
Souffrent et ce avec dignité et honneur
De te savoir partie à jamais
En ce bien triste et horrible 14 avril 1994.


Moses SENYANZOBE
(l’autre moitié de ta sœur aînée)
Butare, ce 14 avril 2017


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité