Le vol MH370 s’est bien abîmé en mer

Redigé par Le Monde.fr
Le 24 mars 2014 à 04:57

Le premier ministre malaisien, Najib Razak, lors de sa conférence de presse lundi. Après près de vingt jours d’incertitude et de rumeurs, les autorités malaysiennes ont annoncé, lundi 27 mars, que le vol MH730 de la Malaysia Airlines disparu depuis le 8 mars s’était bien abîmé en mer, tuant tous les passagers à bord.
Le premier ministre malaisien, Najib Raza, a indiqué lors d’une conférence de presse que le vol s’était abîmé dans le sud de l’océan Indien. Il a précisé que le gouvernement avait informé (...)

Le premier ministre malaisien, Najib Razak, lors de sa conférence de presse lundi.
Après près de vingt jours d’incertitude et de rumeurs, les autorités malaysiennes ont annoncé, lundi 27 mars, que le vol MH730 de la Malaysia Airlines disparu depuis le 8 mars s’était bien abîmé en mer, tuant tous les passagers à bord.

Le premier ministre malaisien, Najib Raza, a indiqué lors d’une conférence de presse que le vol s’était abîmé dans le sud de l’océan Indien. Il a précisé que le gouvernement avait informé les familles des 239 personnes mortes dans l’accident par SMS, soulignant « qu’il faut considérer, selon toute vraisemblance, que le vol MH370 a été perdu et qu’aucun de ses occupants n’a survécu ». L’avion avait notamment à son bord 153 Chinois, 4 Français et 2 Canadiens.

LES RECHERCHES DE DÉBRIS TOUJOURS EN COURS

Depuis deux semaines, les équipes de recherches mobilisent des dizaines d’avions et de navires civils et militaires dotés des technologies de surveillance les plus modernes ; des satellites ont été redéployés, et les Etats de la région Asie-Pacifique ont passé au crible leurs données radars.

JPEG - 23.2 ko

Plusieurs signalements de débris ont été fait dans le sud de l’océan Indien ces derniers jours, à quelque 2 500 kilomètres au large de l’Australie. Les membres d’équipage d’un avion Orion auraient ainsi identifié un objet circulaire de couleur verte ou grise, ainsi qu’un objet rectangulaire orange.

Compte tenu de ces nouvelles informations, les Etats-Unis ont envoyé un détecteur de boîtes noires extrêmement puissant en direction de la zone de recherche actuelle, a annoncé le ministère de la défense. Le capteur de cet appareil est capable de relever les signaux d’une boîte à plus de 6 000 mètres de profondeur.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité