Le Synthol revient en pharmacie

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 28 juin 2016 à 12:21
Visites :
56 2

RETOUR REMARQUÉ - Après avoir brillé par son absence depuis 2014, le médicament "qui fait du bien là où ça fait mal" est de retour en pharmacie. Et ce, jusqu’à la mi-août.

Ce retour est loin de passer inaperçu. Depuis le début de la semaine et jusqu’à la mi-août, le Synthol version liquide revient en pharmacie annonce ce lundi 27 juin. Le médicament a disparu des officines depuis 2014 suite à "un problème d’approvisionnement d’un des principes actifs entrant dans la composition", justifiait le laboratoire GSK, sans donner plus de précisions.

Avec près de 16 millions d’utilisateurs en 2014, date de la suspension de la fabrication, nombreux sont ceux qui regrettaient la fin de sa commercialisation. Une page Facebook, baptisée @syntholforever, a même été créée en "l’honneur d’un produit fabuleux (qui) ne se fabrique plus". Le deuil est désormais fini... pour quelques mois.


► Pourquoi est utilisé le Synthol ?

Créé dans les années 20 par Paul-Ernest Roger, un pharmacien d’Orléans, c’est un produit "qui fait du bien là où ça fait mal", selon son slogan. Et pour cause, la solution, antiseptique et antalgique, d’usage local soigne de nombreuses blessures du quotidien. Elle peut soulager une piqûre d’insecte, une ecchymose (bleu) ou encore un coup. Avis aux rebords du lit qui peuvent prendre les orteils par surprise ! Le médicament, disponible uniquement sous sa forme liquide, peut s’utiliser pure (en frictions) ou diluée avec de l’eau sur une compresse.

A noter
⇒ Ne cherchez pas les célèbres bains de bouche de la marque. Ceux-ci ont été supprimés de l’autorisation de mise sur le marché depuis 2012 parce qu’ils contenaient de l’alcool.

► Quelles sont les précautions à prendre ?
L’usage du Synthol est réservé aux enfants de plus de 7 ans. En effet, ce médicament contient du terpène (lévomenthol) qui peut provoquer des convulsions chez les plus jeunes. Les cas sont cependant assez rares. Egalement, les personnes âgées ayant des antécédents de convulsions devront se passer de ce produit, tout comme les allergiques aux salicylés. La solution ne doit pas être appliquée sur une plaie, une brûlure, un eczéma ou une lésion infectée.

Devant l’engouement de ses ex utilisateurs sur les réseaux sociaux, le produit ne devrait pas resté très longtemps disponible. Pour avoir une chance d’obtenir une petite bouteille de la solution tant convoitée, mieux vaut donc prendre le temps de la réserver auprès de votre pharmacien. Comme il n’est pas remboursé, le prix du Synthol reste libre. Si jamais vous ne parvenez pas à la trouver, d’autres produits aux effets similaires existent. Il suffit de demander à votre pharmacien. Et puis, vous êtes bien parvenus à vivre deux longues années sans, non ?


Metronews.fr


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité