IGIHE.com \BB santé
L‘étude santé du jour : mal manger pendant votre grossesse peut rendre votre enfant hyperactif
Publié le 21-08-2016 - à 06:26' par IGIHE

HYPERACTIVITE - Les hamburgers, friandises, plats préparés et autres sodas sont à bannir si vous êtes enceinte. Découvrez pourquoi.

L’alimentation de la mère pendant la grossesse pourrait influer sur la santé de l’enfant. C’est la conclusion d’une étude du King’s College of London (Royaume-Uni). Les chercheurs ont mis en avant le lien entre des aliments gras et sucrés et le risque pour l’enfant à naître de souffrir d’un trouble de déficit de l’attention/hyperactivité (TDAH). Les résultats ont été publiés dans le Journal of Child Psychology and Psychiatry.

►Méthodologie : 164 enfants

Les chercheurs se sont intéressés à deux groupes d’enfants. Le premier était composé de 83 enfants souffrant de troubles du comportement ou d’hyperactivité. Le second groupe regroupait 81 enfants "sans histoire". Ils ont ensuite analysé le régime alimentaire adopté par la mère pendant la durée de sa grossesse. Leur but ? Trouver s’il existait une corrélation entre l’alimentation prénatale et les troubles du comportement.

► Ce que l’étude a démontré :
l’alimentation joue un rôle sur l’hyperactivité
Les chercheurs londoniens ont constaté que plus la mère avait consommé des produits sucrés, gras et transformés et plus l’enfant avait de risque de devenir hyperactif. L’explication se trouverait dans un gène. "Notre conclusion est qu’une mauvaise alimentation pendant la grossesse est associée au gène IGF2. Elle met en évidence l’importance cruciale d’une alimentation saine pendant la grossesse", explique le Dr Edward Barker du King College of London.

L’expression de ce gène était également modifiée chez les enfants présentant un trouble de déficit de l’attention/hyperactivité (TDAH).

"Ces résultats suggèrent que la promotion d’une alimentation saine prénatale peut réduire les symptômes du TDAH et les problèmes de comportement chez les enfants. Ce qui est encourageant car les facteurs de risque nutritionnel et épigénétique peuvent être modifiés", décrit le Dr Barker.

Avant de poursuivre :
"Nous devons maintenant examiner les types plus spécifiques de l’alimentation. Par exemple, les choix de matières grasses (comme les acides gras oméga 3 du poisson, des noix) qui sont extrêmement importants pour le développement neural".

►Ce qu’il faut en conclure :
ne négligez pas l’importance de l’alimentation
Grâce à cette étude, les scientifiques rappellent aux futures mères l’importance de leur alimentation pendant les 9 mois de grossesse. En France, les enfants atteints de TDAH représentent 3 à 5 % de la population scolaire. Comme le décrit Ameli santé, ce trouble atteint davantage les garçons.

Metronews.fr


Kwamamaza
Commentaires

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Ne vous eloignez pas du sujet de discussion; Les insultes,difamations,publicité et ségregations de tous genres ne sont pas tolerées
Si vous souhaitez suivre le cours des discussions en cours fournissez une addresse email valide.
Votre commentaire apparaitra apre`s moderation par l'équipe d' IGIHE.com
En cas de non respect d'une ou plusieurs des regles d'utilisation si dessus, le commentaire sera supprimer. Merci!