IGIHE.com \BB santé \BB Justice
Léonille Gasengayire des FDU-Inkingi traînée en justice pour désobéissance civile
Publié le 8-09-2016 - à 13:58' par IGIHE

Le Parquet de la République a introduit en justice le dossier de Mme Gasengayire Léonille, membre et trésorière du parti de l’opposition FDU-Inkingi (Forces Démocratiques Unifiées qu’il accuse de tentative de semer l’insécurité et de porter atteinte à la tranquillité du pays.

Mme Léonille a été arrêtée le 23 août 2016 à Kivumu dans le district de Rutsiro (Ouest du Rwanda) suspectée de sensibiliser les citoyens à la désobéissance civile.

Le porte parole du Parquet Général de la police, M. Faustin Nkusi, annonce que la dame aurait commis ce forfait entre le 20 et le 22 août 2016.

"Les témoins viennent faire leurs dépositions à propos des circonstances où la dame s’est adonné à la sensibilisation des citoyens de Kivumu à la désobéissance civile", a dit Nkusi qui n’a pas voulu décrire ces crimes préférant dire qu’elle a organisé des séances de réunion le 21 et le 22 août derniers appelant les habitants à ne pas se prêter à l’exercice d’expropriation pour travaux d’utilité publique.

Me Anastase Robert Mutagoma, avocat de l’accusée, rejette ces accusations dont la preuve de la commission de ce crime n’est basée que seulement sur les témoignages, neuf en tout. Selon l’avocat, sa cliente n’a jamais organisé de réunion dans cette province de l’Ouest. Elle n’est allée dans ce district rien que pour une visite familiale.

La réaction des politiciens de l’opposition n’a pas tardé à venir. Boniface Twagirimana parle de tentative d’intimidation des membres de l’opposition.

Le Porte parole du Parquet Général s’en défend.
"Les faits pour lesquels Léonille est poursuivie n’ont rien à voir avec la politique. Ce prétexte tout trouvé par l’opposition est nul et non avenu. La justice réprime un crime sans considération du parti politique de son adhésion. La commission d’un crime n’engage que l’auteur. Celui-ci doit être poursuivi pour ce motif. Cela n’a rien à voir avec la politique", a-t-il dit.

Le Parquet de la République a porté plainte contre Laonille devant le tribunal de Karongi qui ouvrira les débats la semaine prochaine. Cette dernière avait été traînée en justice auparavant pour ne pas avoir donné des informations utiles sur un crime crapuleux qui avait été commis dans son entourage.

Elle risque une peine de prison de 10 à 5 ans au cas où la justice ne lui donnera pas raison. Elle rejoindra alors en prison la Présidente de ce parti qui purge une peine de 15 ans pour avoir été reconnu coupable d’avoir porté atteinte à l’ordre public, de trahison, de constitution de groupe terroriste et de négationnisme du génocide des Tutsi.


Kwamamaza
Commentaires

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Ne vous eloignez pas du sujet de discussion; Les insultes,difamations,publicité et ségregations de tous genres ne sont pas tolerées
Si vous souhaitez suivre le cours des discussions en cours fournissez une addresse email valide.
Votre commentaire apparaitra apre`s moderation par l'équipe d' IGIHE.com
En cas de non respect d'une ou plusieurs des regles d'utilisation si dessus, le commentaire sera supprimer. Merci!