Acouphènes : Ce qu’il se passe dans le cerveau

Publié par
Le 2 juillet 2017 à 10:30
Visites :
56 2

On pourrait penser que l’acouphène est un problème d’oreilles, mais en réalité l’acouphène trouve son origine dans le cerveau. Les explications avec le Pr Laurent Cohen, neurologue.

Les acouphènes sont des bruits simples entendus dans sa tête ou dans ses oreilles, et qui n’ont aucune origine dans le monde extérieur. On distingue deux sortes très différentes d’acouphènes. Les acouphènes objectifs correspondent à des bruits réels qui se produisent à l’intérieur du corps, et que nous entendons. Par exemple, il arrive qu’une artère soit rétrécie et que le sang fasse du bruit en y passant, bruit qu’on peut entendre comme un souffle qui pulse au rythme du corps. Les acouphènes subjectifs correspondent, eux, à des sifflements ou des bourdonnements créés de toutes pièces par le système auditif.

Les acouphènes sont très fréquents. Après 60 ans, 10 à 20% des personnes ont des acouphènes à un moment ou à un autre. Le principal facteur de risque des acouphènes est une perte auditive, une surdité. Chez les jeunes, la principale cause de perte d’audition, et donc d’acouphènes, correspond aux traumatismes sonores, notamment la musique trop forte. Chez les moins jeunes, la principale cause est la presbyacousie, c’est-à-dire la baisse d’audition qui intervient assez souvent avec les années.

L’origine des acouphènes se trouve-t-elle dans les oreilles ?

Puisqu’ils sont favorisés par la surdité, on a longtemps pensé que l’origine des acouphènes se trouvait dans les oreilles. Mais les choses sont un peu plus compliquées. Les oreilles ne sont qu’une partie de l’histoire. Il faut connaître une ou deux petites choses sur le système auditif pour comprendre les acouphènes.
Les sons qui se propagent dans l’air sont des vibrations plus ou moins rapides. Quand elles parviennent à nos tympans, elles les font donc vibrer à leur tour. Les vibrations sont transmises à l’oreille interne, qui transforme les vibrations en signaux électriques, qui passent par les nerfs acoustiques, jusqu’au tronc cérébral et au cerveau. Retenons juste deux étapes : l’oreille interne, puis le cerveau.

Les acouphènes viennent-ils de l’oreille interne ou du cerveau ?

L’idée actuelle, c’est que les acouphènes viennent d’une combinaison d’une perte d’audition due à un problème d’oreille interne, parfois très discrète, plus une réaction "disproportionnée" du cerveau, puisque le cerveau crée ces sons imaginaires. On pourrait dire qu’il s’agit de sons fantômes, au même sens qu’un membre fantôme. Quand on est amputé d’un membre, on a souvent l’impression que ce membre est toujours présent, comme un fantôme invisible. Et souvent le membre fantôme est douloureux.

Les acouphènes et le membre fantôme se ressemblent. Dans les deux cas, le cerveau est privé d’informations, en provenance des oreilles dans le cas de la surdité, en provenance du membre dans le cas de l’amputation. Et ce cerveau privé d’informations crée, imagine des sensations, avec en plus une tonalité désagréable, douleurs fantômes ou insupportables acouphènes.

Que se passe-t-il dans le cerveau en cas d’acouphènes ?

Il y a plusieurs hypothèses, la réalité est certainement très compliquée, et on ne connaît pas tous les mécanismes. Selon une première théorie, on pourrait dire que le cerveau "monte le son" pour compenser la baisse d’audition. Par exemple, si vous regardez un film dans lequel les personnages murmurent tout doucement, vous allez pousser au maximum le son de votre télévision. Vous allez ainsi renforcer et entendre le bruit de fond, une sorte de souffle continu que normalement on n’entend pas. Les acouphènes correspondraient un peu au bruit de fond du cerveau quand le volume est monté au maximum pour compenser la surdité. C’est un peu métaphorique…

Avec


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité