IGIHE.com \BB Religion
Un prêtre du diocèse de Bayonne mis en examen pour des faits présumés de pédophilie
Publié le 15-07-2016 - à 11:25' par IGIHE

PEDOPHILIE DANS L’EGLISE - L’abbé Jean-François Sarramagnan, du diocèse de Bayonne, a été mis en examen pour des faits de pédophilie sur un mineur, a confirmé ce jeudi le procureur de Bayonne. Des faits connus de sa hiérarchie ecclésiastique au moins depuis 2008.

Début 2016, l’abbé Jean-François Sarramagnan était encore en contact avec des mineurs. Ce prêtre du diocèse de Bayonne, soupçonné de faits de pédophilie, a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire le 7 juin. C’est ce qu’a annoncé le procureur de la République de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) à l’AFP ce jeudi, confirmant une information parue dans la presse régionale, dont France Bleu.

"Il a été mis en examen pour des faits de pédophilie sur un mineur", a déclaré Samuel Vuelta Simon. "Le juge d’instruction a été également saisi supplétivement d’une autre affaire concernant deux [soeurs] mineures qui avait été classée en 2008. Le juge poursuivra son enquête sur l’ensemble de ces faits", a-t-il ajouté.

Des faits connus de sa hiérarchie depuis au moins 2008

Les faits pour lesquels l’abbé Jean-François Sarramagnan a été mis en examen début juin concernent le neveu du prêtre, aujourd’hui âgé de 38 ans, qui réside en Belgique et avait 12 ans au moment des faits. C’est la mère de la victime, ex belle-sœur du prêtre, qui avait déposé plainte en avril dernier.

Les faits de pédophilie de l’abbé Sarramagnan, qui remontent à vingt ans, étaient connus de la hiérarchie ecclésiastique depuis au moins 2008. Suspendu une première fois de ses fonctions en 2008 et placé dans une abbaye dans les Hautes-Pyrénées, à Tournay, il avait été réintégré dans le circuit ecclésiastique en 2010 par l’évêque de Bayonne, Mgr Marc Aillet, auquel le prêtre avait avoué les faits.

Encore au contact de mineurs début 2016

En 2016, l’abbé Sarramagnan, 53 ans, était encore en contact avec des mineurs comme prêtre à la paroisse de Saint-Pierre-d’Irube, dans les Pyrénées-Atlantiques, et adjoint au directeur diocésain, en charge de l’enseignement catholique. Il avait été suspendu de toute fonction ecclésiastique après l’ouverture d’une enquête préliminaire par le Procureur de la République de Bayonne, fin avril.

Mis en cause, l’abbé Jean-François Sarramagnan, qui a fait deux tentatives de suicide en 1991 et en 2007, avait été une première fois suspendu par l’ancien évêque de Bayonne, Mgr Pierre Molères, prédécesseur de Mgr Marc Aillet, et "exfiltré" en 2008 et 2009 à l’abbaye Notre-Dame de Tournay (Hautes-Pyrénées), près de Lourdes, où il suivait une thérapie. Mais il avait été réintégré dans le circuit ecclésiastique en 2010.

Metronews.fr


Kwamamaza
Commentaires

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Ne vous eloignez pas du sujet de discussion; Les insultes,difamations,publicité et ségregations de tous genres ne sont pas tolerées
Si vous souhaitez suivre le cours des discussions en cours fournissez une addresse email valide.
Votre commentaire apparaitra apre`s moderation par l'équipe d' IGIHE.com
En cas de non respect d'une ou plusieurs des regles d'utilisation si dessus, le commentaire sera supprimer. Merci!