Kagame sensibilise les paysans pour une plus grande productivité

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 17 janvier 2013 à 09:18
Visites :
56 2

En visite à Nyamasheke en Province de l’Ouest, le Président Kagame a fait un discours à une foule de citoyens du district Nyamasheke venus l’accueillir où il a insisté sur l’ardeur au travail qui doit caractériser tout citoyen rwandais.

Aucun Rwandais ne doit mendier. Nous avons l’intelligence et la force musculaire. Et puis, dieu a été clément pour nous avoir donné un si beau pays. Travailler et produire, cela donne de bons résultats pour notre postérité. Nos enfants vont faire l’école dans de bonnes conditions. Leur enfants aussi », a-t-il déclaré aux paysans de Nyamasheke leur demandant de fournir davantage d’efforts au travail afin de boucher toute faille par laquelle la famine pourrait entrer.

Le district Nyamasheke visité par Kagame est frontalier avec la Province du Sud Kivu de la RDC. Il a demandé aux citoyens de ce district de continuer à tisser de bonnes relations commerciales et autres avec leurs voisins congolais sans tenir compte des ‘intrigues’ des Africains.

Dans le cadre d’amélioration de la quantité et de la qualité de la productivité, Kagame a demandé aux paysans de se grouper en coopératives , que c’est un moyen efficace de plus de création de richesses.

Il leur a promis d’améliorer les infrastructures sociales pour leur grande productivité. Ainsi, l’électrification des ménages continue. Les enfants pourront étudier à la bonne lumière. Des travaux nécessitant l’énergie électrique pourront se faire, a-t-il dit.

La question sécuritaire n’a pas été en laisse. Il leur a promis qu’il ne tolérera pas du tout celui qui voudra torpiller leur sécurité pour ramener le Rwanda dans la situation de 1994.

« Celui qui l’essayera n’aura pas du tout de beaux moments », a-t-il décidé. Il a comparé celui-là à celui qui ose prendre un câble électrique alimenté.

Comme d’habitude, sa visite est l’occasion de régler des questions d’injustices subies par les citoyens. A toute plainte soulevée par un paysan, le Chef de l’Etat désignait particulièrement une personne de traiter de la question.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité