Pape François : Ouvert à l’ordonnation des hommes d’âge mûr mariés dans le service d’Eglise.

Publié par IGIHE
Le 12 mars 2017 à 11:55
Visites :
56 2

Voilà des propos qui devraient réactiver le très sensible débat autour du mariage des prêtres. Le pape François a estimé dans une interview au journal allemand Die Zeit parue jeudi, qu’il fallait « réfléchir » à la possibilité d’ordonner des « viri probati », terme latin faisant référence à des hommes d’âge mûr impliqués dans l’Eglise et mariés.

“Nous devons aussi déterminer qu’elles seraient leurs fonctions, par exemple dans des localités reculées”, a-t-il détaillé, rendant un peu plus concret ce projet qu’il mentionne depuis plusieurs années.

Beaucoup dans l’Eglise estiment, face à la pénurie de prêtres dans de nombreux pays, qu’il faudrait ouvrir une nouvelle filière : à côté des prêtres faisant voeu de célibat lors de leur ordination, ils recommandent d’ordonner ces "viri probati", hommes mariés, ayant fait preuve d’un long engagement dans l’Eglise.

Ces catholiques désireux de se mettre au service de l’Eglise ont aujourd’hui la possibilité de devenir diacres (personne qui assiste le dirigeant d’une église locale chrétienne), mais pas prêtres.


François reste inflexible sur les séminaristes

A plusieurs reprises, le pape argentin avait déjà affirmé que l’interdiction de l’ordination d’hommes mariés n’était pas un point de doctrine intangible. Avant lui, Benoît XVI avait déjà affirmé que ce n’était pas un dogme, comme l’est par exemple la foi dans la résurrection du Christ.

En revanche, le souverain pontif a maintenu que permettre aux séminaristes de choisir ou non le célibat, n’était « pas la solution ».Fondamentalement, une fois qu’un seul homme devient prêtre, il devrait rester célibataire et n’aurait pas le choix de se marier.

Les commentaires sont une réponse aux défis auxquels sont confrontées les églises latino-américaines, en particulier le Brésil. L’AP a rapporté que son ami de longue date, le Cardinal Cláudio Hummes, est en train de promouvoir les viri probati dans un pays qui n’a qu’un seul prêtre pour 10.000 catholiques.

“Permettre aux hommes mariés de devenir prêtres pourrait aider à atténuer ce manque à gagner.”

Les commentaires du pape Francis apportent certainement une attention accrue à la question, mais le débat sur le célibat n’est pas nouveau. Dans un article d’opinion publié en février 2016 dans le Catholic Herald, un journal catholique britannique, le journaliste Jon Anderson a décrit l’Église catholique comme « enracinée dans des arguments sur la question de savoir si le célibat sacerdotal a sa place dans le monde d’aujourd’hui ».

Les papes précédents Jean-Paul II et Benoît XVI croyaient tous deux que les prêtres devaient rester célibataires.

Mais l’église permet déjà des exceptions à la règle. Un prêtre marié protestant qui se convertit au catholicisme peut rester marié en travaillant comme prêtre, tant qu’il a la permission de sa femme. Certaines églises catholiques orientales sont également autorisées à maintenir leur tradition d’avoir des prêtres mariés.

Avec Vox.com


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité