Urgent

Le site de naissance de l’apôtre Pierre a peut-être été découvert

Redigé par Olga Ishimwe
Le 8 août 2017 à 08:42

Des archéologues israéliens et américains pensent avoir trouvé le site de naissance, ou de résidence, de Pierre et de deux autres apôtres compagnons de Jésus, sur les bords du lac de Tibériade, dans le nord d’Israël.
Une découverte fracassante dans le monde de l’archéologie. La localité romaine de Julias, la ville perdue, le site où vivaient selon les Evangiles, Pierre, son frère André et Philippe, 3 des 12 apôtres, a peut-être été trouvé.
La ville serait située non loin de l’endroit où débouche le (...)

Des archéologues israéliens et américains pensent avoir trouvé le site de naissance, ou de résidence, de Pierre et de deux autres apôtres compagnons de Jésus, sur les bords du lac de Tibériade, dans le nord d’Israël.

Une découverte fracassante dans le monde de l’archéologie. La localité romaine de Julias, la ville perdue, le site où vivaient selon les Evangiles, Pierre, son frère André et Philippe, 3 des 12 apôtres, a peut-être été trouvé.

La ville serait située non loin de l’endroit où débouche le Jourdain au nord du lac de Tibériade. Selon la tradition, elle aurait été construite autour de l’an 30 sur les ruines de Bethsaïde, un petit village de pêcheur.

C’est Mordehaï Aviam, un chercheur de l’Institut universitaire du lac de Tibériade qui affirme avoir fait cette découverte à l’issue de deux campagnes de fouilles qu’il vient d’achever avec des collègues américains. Des fragments de poterie, des pièces de monnaie, et les vestiges d’un bain public ont été mis au jour, ce qui tend à prouver pour les archéologues qu’il ne s’agissait pas d’un petit village, mais bien d’une localité pouvant correspondre à Julias.

Mais attention, ce n’est pas la première fois que des archéologues pensent avoir découvert Bethsaïde. Au moins deux autres sites semblables ont été découverts dans le passé par des équipes concurrentes. Il faudra, indique-t-on, une troisième campagne de fouilles pour identifier de manière définitive l’emplacement de la Julias antique. Et en attendant, mauvaise nouvelle : le site archéologique ne sera pas ouvert aux visites du public.

Avec Rfi


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité